CARTOMAC : Archives littéraires d'Afrique

CARTOMAC : Archives littéraires d'Afrique


Fonds Dambudzo Marechera


Auteur : Marechera, Dambudzo
Collection : Aucune collection

Présentation

Date de création du fonds : Né le 04/06/1952, mort le 18/08/1987.

Information générales

Langue(s) trouvée(s) dans le fonds : Anglais
Adresse postale du fond : Zimbabwe

Auteur

Biographie de l'auteur : Né en Rhodésie dans le township de Rusape, à une centaine de km de Salisbury (aujourd’hui Harare), Dambudzo Marechera (1952-1987) grandit dans un milieu social violent qu’il décrira dans ses premiers textes. La déclaration unilatérale d’indépendance d’Ian Smith en 1965 accentue les tensions entre les communautés noires et blanches. C’est dans ce contexte que Marechera, présenté comme meneur d’une manifestation étudiante, se fait exclure de l’université de Rhodésie en 1973. Grâce à l’intervention de ses professeurs, il obtient une bourse pour étudier à New College (Oxford). Il est de nouveau exclu, mais cette fois à cause de son comportement et de son penchant pour la boisson. Il publie en 1978 chez Heinemann un recueil de nouvelles, The House of Hunger, qui obtient le Guardian Prize en 1979. Résidant dans un squat londonien à Tolmer’s square et toujours à court d’argent, il rédige plusieurs versions très différentes de ce qui deviendra Black Sunlight en 1980. C’est pour tourner un documentaire qui lui est consacré (et dont la production est vite interrompue) que Dambudzo Marechera retourne dans son pays natal, devenu entre temps Zimbabwe. Il ne parvient dans les années qui suivent à publier qu’un seul livre, Mindblast, en 1984. Souvent décrit comme l’enfant terrible de la littérature zimbabwéenne, en marge des institutions culturelles, il critique dans ses textes la belle unanimité autour du réalisme socialiste et la censure qui n’a pas cessé avec l’arrivée au pouvoir de Mugabe. Son influence se fait sentir aujourd’hui encore sur la jeune génération qui se reconnaît dans sa posture de rebelle romantique et de poète maudit. Il meurt probablement du SIDA en 1987. Accusé de modernisme et déterminé à exercer son métier d’écrivain sans contrainte, il laisse derrière lui une grande quantité de documents inédits.
Bibliographie de l'auteur : Œuvres de l'auteur : The House of Hunger, London, Heinemann, 1978 ; New York, Pantheon Books, 1979 ; Harare, Zimbabwe Publishing House, 1982. La Maison de la faim, traduit de l’anglais (Zimbabwe) par Jean-Baptiste Evette et Xavier Garnier, Paris, Dapper, 1999. Black Sunlight, London, Heinemann, 1980. Mindblast or the Definitive Buddy, Harare, The College press, 1984. The Black Insider, éd. et avec introduction de Flora Veit-Wild, Harare, Baobab Books, 1990 ; London, Lawrence and Wishart, 1992 ; Trenton, Africa World Press, 1999. Cemetery of Mind, éd. et avec introduction de Flora Veit-Wild, Harare, Baobab Books, 1992 ; Trenton, Africa World Press, 1999. Scrapiron Blues, éd. et avec introduction de Flora Veit-Wild, Harare, Baobab Books, 1994 ; Trenton, Africa World Press, 1999. Bibliographie secondaire : Veit-Wild, Flora, Dambuzo Marechera, a Source Book on his Life and Work, Londres, H. Zell, 1992. Veit-Wild, Flora, et Chennells, Anthony (éd.), Emerging Perspectives On Dambuzo Marechera, Trenton, Africa World Press, 1999. Veit-Wild, Flora, Dambudzo Marechera: A Source Book on his Life and Work. London, Hans Zell 1992. Harare, University of Zimbabwe Publications, 1993. Veit-Wild, Flora, "Dambudzo Marechera: A Preliminary Annotated Bibliography". Zambesia, 14: 2, 121-29, 1987. Cairnie, Julie, et Pucherova, Dobrota, Moving Spirit, The Legacy of Dambudzo Marechera in the 21st Century, Zürich, Lit Verlag, 2012. ISBN 978-3643902153. Hamilton, Grant (ed.), Reading Marechera, James Currey, 2013. ISBN 978-1847010629. Pierre Haski, « À découvrir : Marechera, l’écrivain maudit du Zimbabwe », sur Rue 89,‎ 04 février 2015, http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2012/10/09/redecouvrir-dambudzo-marechera-lecrivain-maudit-du-zimbabwe-236019
Notice créée par Claire Riffard Notice créée le 03/01/2017 Dernière modification le 10/04/2019