CARTOMAC : Archives littéraires d'Afrique

CARTOMAC : Archives littéraires d'Afrique


Fonds Keïta, Fodéba


Auteur : Keïta, Fodéba
Collection : Aucune collection

Présentation

Date de création du fonds :
  • 1921-1969
  • Né le 19/01/1921, mort le 27/05/1969
Fonds actuel : Oui

Information générales

Volumétrie : Indéterminé
Adresse postale du fond : République de Guinée

Auteur

Biographie de l'auteur :

Keïta Fodéba fut un homme politique, dramaturge, compositeur, chorégraphe, poète et écrivain engagé dans la dénonciation de l’arbitraire colonial, tel le massacre des soldats africains dits “tirailleurs sénégalais” à Thiaroye-sur-mer. Il mit au service de sa cause un style pédagogique et narratif qui, sous des formes anodines et avait la faculté de faire vivre aux autres les drames de l’Afrique coloniale, celle qu’il a vécue, en les leur exposant dans leur aspect le plus banalement humain.
En 1948 à Paris (France), Keïta Fodéba fonde, avec le chanteur camerounais Albert Mouangué et le guitariste guinéen Kanté Facelli, l’Ensemble Fodéba-Facelli-Mouangué qui deviendra le Théâtre Africain de Keïta Fodéba en 1949, puis Les Ballets Africains de Keïta Fodéba en 1950, et Les Ballets Africains de la République de Guinée après l’indépendance du pays le 2 octobre 1958.
Engagé politiquement, il rejoint Sékou Touré en 1956. En 1961, il est nommé ministre de la Défense nationale et de la Sécurité, chargé de découvrir et de réprimer les complots (véritables ou supposés) dont Sékou Touré pourrait être victime. Accusé de complot en 1969, avec son petit frère Bakary Keïta et bien d’autres personnalités, Keita Fodeba est arrêté et incarcéré au camp Boiro à Conakry, qu’il aurait lui-même contribué à créer. Soumis à la « diète noire » (privation d’eau et de nourriture), le co-auteur de l’hymne national de la Guinée, avec le Français Jacques Cellier, est fusillé le 27 mai 1969

Bibliographie de l'auteur : Œuvres de l'auteur :
Keïta, Fodéba, Aube africaine et autres poèmes africains, Paris, Dakar, Présence africaine, 1994.
Keïta, Fodéba, Aube africaine, Paris, P. Seghers (Sarcelles, Impr. de Sarcelles), 1965.
Keïta, Fodéba, Le Maître d'école, Paris, P. Seghers, (Villiers-le-Bel, Impr. spéciale de l'édition), 1952.
Keïta, Fodéba, Poèmes africains, Paris, P. Seghers, 1950.
Keïta, Fodéba, Poèmes africains, Paris, P. Seghers, (Sarcelles, Impr. de Sarcelles), 1958.
 
Bibliographie secondaire :
Jacques Demougin (dir.), Dictionnaire de la littérature française et francophone, 1987.
Pius Ngandu Nkashama, Dictionnaire des œuvres littéraires africaines de langue française, 1994.

Accessibilités & numérisation

Niveau d'accessibilité du fonds : Sur demande
Etat général du fonds : Etat critique
Type(s) de risque pour le fonds : Indéterminé
Notice créée le 29/04/2015 Dernière modification le 10/04/2019