EMAN

EMAN (Édition de Manuscrits et d'Archives Numériques)


6 résultats dans 24 notices du site.
Type de document : Correspondance

Responsables du projet : Schellino, Andrea ; Cervoni, Aurélia
1.jpg
Cette édition se propose de donner le texte et le fac-similé des manuscrits d’environ 1 550 lettres que Baudelaire a envoyées à divers destinataires, entre janvier 1832 et mars 1866. Nous souhaitons associer à ce corpus les 211 lettres adressées à Baudelaire qui sont aujourd’hui connues.

Responsables du projet : Guizot, François ; Lieven, Dorothée de
Image-SiteEMAN_Guizot-Lieven.jpg
C’est trop aussi de vouloir que l’absence fasse ce que la présence continuelle pourrait à peine espérer. Je le veux pourtant, et je ne puis m’empêcher de le vouloir. 

François Guizot à la princesse de Lieven Samedi 24 juin 1837

Éditer la correspondance croisée de 1836 à 1857, entre l’historien et homme d’état François Guizot (1787-1874), et une figure féminine du monde diplomatique européen de la première moitié du XIXe siècle, Dorothée van Benckendorff, princesse de Lieven (1785-1857), c’est éditer une partie des archives privées d’un acteur politique et intellectuel engagé dans le domaine public. Durant l'hiver 1837, après la mort du fils aîné de François Guizot, leur rencontre se noue autour de leur expérience commune de la perte d'un enfant. Mais la correspondance quotidienne échangée entre les deux amants s’élabore aussi à partir de leur analyse et description du réseau politique et diplomatique de la France et de l’Europe du XIXe siècle.

Collection : Holographical-Lee
Responsables du projet : Geoffroy, Sophie
photo de VL jeune.jpg
Le projet Holographical-Lee (HoL) est une base de données à visée patrimoniale, conçue non seulement comme un outil de recherche  mais aussi comme un objet de recherche, afin de rendre visible l’importance de Vernon Lee dans l’histoire littéraire et intellectuelle.
S’appuyant sur un réseau de chercheurs international, le projet ambitionne de rassembler la correspondance active et passive aujourd'hui éparpillée dans plus de quarante lieux différents à travers le monde.
Il a aussi une vocation pédagogique.
Il fait suite à un premier travail de transcription et de sélection dans le cadre de l’édition critique des Selected Letters of Vernon Lee (Violet Paget 1856-1935) en quatre volumes sous la direction d’Amanda Gagel et Sophie Geoffroy pour les éditions Routledge, dont le volume I est paru en 2017.
La souplesse de l’outil numérique permet de donner accès à des contenus et des données en évolution constante, étant donné la découverte récente de nouveaux fonds d’archives et de nouveaux documents originaux ou copies et scans d’originaux.
Les lettres de Vernon Lee sont classées par années ; les lettres reçues sont classées par correspondant.
On trouvera des notices biographiques, thématiques, bibliographiques permettant une recherche par mots-clefs, noms, dates et lieux de rédaction, lieu de dépôt de l'archive, langue de rédaction. On trouvera le facsimile du document et sa transcription dans la langue d'origine (français, anglais, italien ou allemand).

Responsables du projet : Macke, Jean-Sébastien ; Lumbroso, Olivier ; Pagès, Alain ; Grenaud-Tostain, Céline ; Pottier, Jean-Michel
AUS Mugliston 1898_09_06-01.jpg
Le projet CorreZ (correspondance électronique d'Émile Zola) a pour ambition d'éditer la correspondance active et passive de Zola. Les près de 5000 lettres de Zola ont déjà fait l'objet d'une édition en volumes par Bard H. Bakker et Henri Mitterand, entre 1978 et 2010. L'édition numérique reproduit cette édition et ajoute les lettres inédites retrouvées depuis. La correspondance passive fait également l'objet d'une numérisation d'après les documents originaux. Pour le moment, nous nous limitons aux lettres adressées à Zola depuis les pays étrangers au moment de l'affaire Dreyfus, soit à peu près 2000 lettres décrites et géo-localisées.

Responsables du projet : Garreau, Bernard-Marie
Archives Marguerite Audoux
L'objectif de l'édition numérique de la correspondance croisée de Marguerite Audoux est bien sûr, avant tout, de mettre à disposition un ensemble en grande partie inédit pour les chercheuses et les chercheurs, en particulier celles et ceux qui travailleraient sur la vie et/ou l'œuvre de la romancière, ou plus généralement sur les écrivains, artistes, intellectuels et mouvements qui lui sont liés. On pense en particulier au peu connu Groupe de Carnetin, dont elle faisait partie.
La correspondance alducienne, en effet, est un outil critique qui permet d'éclairer la vie et l'œuvre, et de les enrichir, notamment ici en ce qui concerne les réalités extérieures (univers éditorial et littéraire de l'époque, réceptions, contexte de la guerre 14-18...) et l'univers intérieur et intime (écriture du quotidien, de la maladie, dolorisme…). L'étude du corpus ouvre en outre un horizon critique sur une étude stylistique comparée de l'œuvre et de la matière épistolaire, plus spontanée, non dénuée d'humour, et révélatrice de certaines tendances humaines ("maternalisme", jalousie, mauvaise foi, mais aussi générosité, culte de l'amitié et, in fine, de la famille, reconstituée par cette éternelle orpheline à travers ses amis et les petits-neveux et nièce qu'elle adopte). L'objectif est donc de faire entrer le chercheur, le critique, ou le simple curieux dans cet univers éclairant, de lui procurer cet outil complémentaire qui tantôt rejoint ce que révèle l'œuvre, tantôt la complète par des traits nouveaux.
L'ensemble, enfin, vise à l'exhaustivité et, dans cette mesure ambitieuse, n'aura jamais fini de se nourrir de nouvelles découvertes. Tel est le sort, l'objectif ultime de l'épistolier, qui travaille sur un corpus ouvert.

Responsables du projet : Passeron, Irène ; Guilbaud, Alexandre
Cachet-Dal-AAdS-Marson-1756.jpg
L’édition D’Alembert en toutes lettres, accessible pour partie et pour l’instant à l’adresse http://dalembert.academie-sciences.fr/Correspondance s’inscrit dans le cadre des Œuvres complètes de D’Alembert, qui inclut la publication au format papier de l’intégralité de la correspondance active et passive du célèbre savant, philosophe et encyclopédiste français. L’édition numérique s’articule étroitement avec ce processus de publication au format imprimé, lui-même couplé à des recherches en cours. D’Alembert en toutes lettres veut à la fois permettre de rendre compte de cette dynamique de recherche, en offrant une édition sans cesse enrichie des dernières découvertes (telles que les lettres récemment retrouvées), tout en complétant le contenu de l’édition papier par un accès, d’une part, à des outils de navigation et de recherche plus performants et, d’autre part, à une autre dimension importante du corpus épistolaire : les traces matérielles des lettres qui le constituent.
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2