Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Sylves


Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Collection parente : Le poète
Présentation de la collection :

La tonalité élégiaque persiste dans ce second recueil paru en 1927 chez l’imprimeur dont Jean-Joseph Rabearivelo est désormais l’employé rémunéré. Néanmoins, il ne s’agit plus ici d’un adieu à l’amour comme dans le premier livre publié et partiellement dans Le Vin lourd, ni d’une manière de suspens accordé avec nostalgie au désir de voyage comme dans Chants pour Abéone, mais d’un adieu, parfois grinçant, à la jeunesse. 

Dossier génétique

 Pour la phase rédactionnelle de ce recueil, nous disposons d’un grand nombre de manuscrits dispersés dont le principal est l’ensemble regroupé en MS1.PO24 (voir Le Vin lourd). Le manuscrit MS1.SOLI (voir La Coupe de Cendres) n’est sollicité qu’une seule fois. Nous avons ensuite des manuscrits individuels pour tel et tel poème, et le plus souvent trouvés en vrac dans la Malle. Aucun manuscrit ne constitue vraiment la phase pré-éditoriale, c’est-à-dire, une mise au net en vue de l’édition, excepté peut-être la série des « Dixains » (MS1.DIXA, voir Chants d'Iarive). Par contre, nous pouvons inaugurer, avec ce recueil, une phase post-éditoriale, car l’auteur a repris l’intégralité de ce livre dans son projet de Chants d’Iarive précédé de Snoboland (MS.CHSN) en le démantelant quelque peu parfois. 

 MS1.PO24 (= Ms1) (Voir Le Vin lourd) : il contient le poème liminaire « Lignes » ; le « Postlude » de la section « Nobles dédains » ; les pièces 1 à 5 et 9 de la section « Fleurs mêlées » ; la totalité des pièces de « Dixains » et celle de la section « Sonnets et poèmes d’Iarive » à l’exception des « Stances liminaires » et de la pièce 11 « Deuil des palmes ».

 MS1.SOLI (= Ms2) (Voir La Coupe de cendres): il ne concerne que la pièce 7 de « Fleurs mêlées », « Des larmes mauves de glycine », datée du 14/11/1924.

MS.CHSN (= Ms3)  (Voir Chants d'Iarive)

MS1.DIXA (= Ms4) (Voir Chants d'Iarive) : Il contient les 12 poèmes de la section « Dixains ».

Liste des manuscrits isolés donnant lieu à au moins une référence génétique (dans l’ordre de leur apparition dans le déroulement du recueil) :

 MS2.ECSS : « Écarte sans trembler… », un feuillet manuscrit (31,2 x 20 ivoire), daté 19/6/25, écrit recto verso et tête-bêche, et abîmé.

MS1.MATU : « Matutinales », « À l’horizon se promène une âme sentimentale », fragment manuscrit au verso d’un document officiel (20 x 9), en mauvais état.

 MS.MASQ : « Poèmes », I, « Quoi te finir avec des masques… », II, « Le charme inattendu d’un bijou rose et noir », III, « Ô belle pour quel Gauguin… », IV, « Fierté rapide et décevante… », deux feuillets manuscrits (29 x 22,5), sans date mais signés, et portant dédicace « pour Philippe Chabaneix » barrée.

MS1.POGA : « Ô belle pour quel Paul Gauguin… », un feuillet manuscrit replié écrit au verso sur la longueur (15 x 41), sans date.

MS1.POEX : « Un poète exilé dans les terres lointaines… », un feuillet manuscrit (13 x 22), en mauvais état, déchiré et corné, et daté 26/4/27.

MS1.LITO : « Livrée au tourment des grands départs… », un feuillet manuscrit (22 x 13), très raturé, en état moyen, avec le coin inférieur droit déchiré.

MS.BEST : « Belle, stérile », « Le charme inattendu d’un bijou rose et noir », un feuillet manuscrit (11 x 14), en état moyen.

MS.CORE : « Mon cœur, révèle-toi moins vain à l’âme sombre », un feuillet manuscrit (8 x1 2), en état moyen.

MS1.ROSA : « Romance sans paroles, romance », un feuillet manuscrit (13 x 22), daté 20/4, en mauvais état, avec le haut de page froissé et déchiré.

Nous avons également plusieurs publications pré-originales :

– « Lignes », poème liminaire, est paru sous le titre « Poétique » dans la revue Zodiaque, n° 1 (Port-Louis, Île Maurice) en décembre 1925 (= Rv1).

– « Stances liminaires », qui ouvre l’ultime section de l’ouvrage, a été publié le 20 avril 1923 dans Le Journal de Madagascar franco-malgache (= Jr1).

– Le même poème est paru, sous la rubrique « Les parfums du sud », dans La Vie, 13e année, n° 10, Paris, 15 mai 1924, p. 155 (= Jr2).

– « Dixains » [« Comme Nane, Toulet… », « Francis Jammes, Francis Jammes… »] (poésie), in L’Essor, n° 86, Port-Louis (Île Maurice), 15 décembre 1926.

– « Dixains » [« Chez nous, devant la mer où chantent les palmiers… », « Jeunesse épand sur votre front… »] (poésie), in L’Essor, n° 87, Port-Louis (Île Maurice), 15 janvier 1927.

– « Matin » et « Deuil des palmes » sont parus dans 18° Latitude Sud, 2ème série, Cahier V, Tananarive, 1927, pp. 16-17 (= Rv2).

– Sous le titre de « Sylves », est paru dans Avenir (Paris), « Le coin des poètes », le poème n° 2 de la section « Destinée » : « Destin, Destin qui changeas la face… », 13 octobre 1927.

Auteur de la présentation : Serge Meitinger

Fiche descriptive de la collection

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Date(s) : 1927
Mots-clés :
  • Francophone
  • Jean-Joseph Rabearivelo
  • Madagascar
  • Poésie
Langue : Français
Éditeur : Projet EMAN, Claire Riffard, Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS-ENS
Contributeur(s) : Serge Meitinger

Citation de la page

Rabearivelo, Jean-Joseph, Sylves, 1927.
Éditeur : Projet EMAN, Claire Riffard, Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS-ENS.
Consulté le 14/11/2019 sur la plate-forme EMAN :
http://eman-archives.org/francophone/collections/show/20
Collection créée par Xavier Jar Luce Collection créée le 23/06/2015 Dernière modification le 25/04/2018