Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Votre recherche dans le corpus : 966 résultats dans 966 notices du site.

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV 18LS Poèmes 1.jpg

Collection : Sylves
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM THE MAN1 Réveillez vous.jpg

Collection : Manganiarivo
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Extrait d'un tableau : un personnage, accompagné par un chœur - "qui vive ! ô les autres ? / Qui vive ?" -, interpelle les dormeurs pour, qu'eux aussi, se joignent à la joyeuse troupe célébrant l'unification du Royaume.
PRO TAP Ankevitry 1.jpg

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
PRO MAN Ankevitry 1.jpg

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Camo CV.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Une introduction à un article (?) sur son " PREMIER et DERNIER ami ", le magistrat de la Cour de Tananarive, spécialiste en Droit indigène, Pierre Camo.
NUM PRO MAN1 Sobriquet.jpg

Collection : Le polémiste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Fragment de feuillet volant.
Lien possible avec les CB, à la date du 2 mai 1936 ?
NUM POE TAP Poèmes 1925 1.jpg

Collection : Quelques sonnets
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Cinq sonnets inédits du vivant de l'auteur : Le tombeau de Samuel Jafetra, Exhortation, Fausse marine, Eloge des déchéances. Ce tapuscrit témoigne de l'intention de Jean-Joseph Rabearivelo de réunir ces poèmes.

NUM ETU MAN1 Calamus 1 et 2.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
POE MAN1 SONNETS.jpg

Collection : Quelques sonnets
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Deux sonnets inédits du vivant de l'auteur : Fausse marine, Éloge des déchéances.

DIV MAN1 Dia hisy loka 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
1 feuillet manuscrit 21x13, s.d., au verso d'un fragment de papier à en-tête de Creton & Hébant, non signé (contenu dans le cahier Les Solitudes).
Traduit par Josiane Rabenoro :

ATTRIBUTION D’UN PRIX DE TROIS CENT FRANCS
[ afin de]
Un prix de trois cents francs sera attribué chaque année à un écrivain désigné par le jury pour son œuvre
[ A chaque]
Ce jury sera souverain. Il choisira en toute impartialité parmi les écrits parus dans les différents titres de la presse malgache et le 3 janvier de chaque année, il tiendra une ultime réunion [en vue de] pour statuer sur l’attribution du prix.
[Le prix 1923] Le 4 janv. C’est toujours un prix qui sera attribué [Cela, c’est-à-dire : ce qui a été créé, la chose]
(Septembre, décembre
Il ne sera pas fait de distinction parmi les genres littéraires  (seront examinés)  aussi bien les contes que les nouvelles , les romans, les poèmes ou les critiques
[S’il y en a qui]
Le jury est

M.M

1 janv.jpg

Collection : L'historien
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM PRO MAN1 Envier.jpg

Collection : Le polémiste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
TRAD PRO MAN1 Famonjena is.pdf

Collection : Le polémiste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Texte incomplet et difficile à déchiffrer. Traduction en fichier attaché, par Josiane Rabenoro, avec ses commentaires.
NUM ETU MAN1 Fête village 1.jpg

Collection : Le polémiste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Fiches lecture 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU TAP1 Fiches lecture 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Gongora VF 2.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Paulhan HT.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
TRAD MAN2 HANTSANA 2.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Rabearivelo parachève dans ce recueil bilingue sa vaste entreprise de traduction ou, comme il s'amuse à le dire, son " vice ", punissable à bien des égards tant il s'apparente à du " vol " ! L’écrivain, passeur de langue, s'empare des beautés étrangères afin d'orner sa langue maternelle. Ne proclamait-il pas que " les Poëtes auront pour mission de mallarmiser " la langue malagasy, " pour peu qu'ils aient le désir de survivre " ? En somme du recel poétique, un recel créateur.
Derrière ce badinage, se déploie ici superbe, la défense et illustration de la langue malgache. D'une part, à solliciter Paul Valéry, à prendre l'initiative de le traduire, l'indigène lettré fait montre d'audace intellectuelle et manifeste le génie de sa langue capable de toutes les gymnastiques, d'étirer ses articulations vers d'autres imaginaires.
En outre, Rabearivelo conforte sa légitimité littéraire en se plaçant, mieux encore que sous l'égide d'un académicien français, sur un plan collégial ; écrivain parmi ses pairs, il tourne les lumières françaises vers sa personnalité : " Yo soy negro y vierto la luz ", ce que se murmure son for intérieur...
ETU REV RY Ghil 1.jpg

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Un éloge à René Ghil de Rabearivelo au milieu d'un cortège d'écrivains. Entre la " femme de lettres " Rachilde et Henri de Régnier, " de l'Académie française ", et une Cécile Perrin ayant eu l'heur d'être accueillie dans l'intimité de cet homme au " visage affable ", parmi ces grands pontes des lettres françaises, s'immiscent les arabesques Rabearivelo. Ces rituels de la littérature, comme les tombeaux, les hommages, les anthologies, représentent l'occasion d'assoir sa figure d'écrivain : non seulement proclame-t-il une filiation spirituelle avec René Ghil - sûrement découvert via l'avant-dire de Mallarmé au Traité du Verbe - mais encore s'inscrit-il au sein d'une coterie, d'un milieu parisien.
Les pages de la revue fonctionnent comme un salon virtuel, un forum où dialoguent gens de même horizon. Rabearivelo souligne son appartenance en s'insurgeant contre " cette persécution ignare " de René Ghil ainsi mettant en valeur sa connaissance, lui, des mouvements artistiques, de l'avant-garde, tout ce qu'on n'eut pas imaginé, un 16 novembre 1925, depuis Tananarive et de la part d'un " indigène " !
Son éloignement géographique joue en sa faveur : il a d'autant plus de mérite à signer ces lignes ; Rabearivelo renverse un handicap en piédestal, pose sa légitimité de correspondant du bout du monde, ou de l'Empire ; Rabearivelo fait reconnaître son droit à la parole depuis les Colonies.
ETU MAN1 Humanité epris.jpg

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Un éloge de la sagesse contenue dans le code des 305 articles : "il ne manquait donc à nos ancêtres qu'un Sénèque pour commenter et discuter leur législation" conclut JJR qui subrepticement lance un appel la nouvelle génération : à elle de s'en emparer et d'interroger le droit coutumier à la lumière de ses connaissances acquises de l'étranger. Être ce Sénèque-là, c'est encore demeurer malgache.
NUM ETU MAN1 Kabary.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 JJR Presse.jpg

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Procès.jpg

Collection : Le polémiste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

INCOMPLET. Fin d'un texte sur la nécessité de l'amnistie pour la VVS.
Les membres de la Vy Vato Sakelika (VVS, Fer, Pierre, Ramification) – société secrête d’intellectuels malgaches animés par le souci de préserver leur culture tout en assimilant les connaissances scientifiques du monde moderne – ont fait l’objet d’un procès en février 1916 et ont été déportés.
Suite a l’amnistie prononceée le 22 novembre 1922, ils sont tous revenus en 1923. Le monde intellectuel tananarivien est alors en pleine effervescence: les échanges se font plus libres, les revues foisonnent, éditées à Tananarive même ou en provenance de l’extérieur. Le petit groupe surnommé « la Phalange Rabearivelo » rassemble divers amis malgaches de même génération, dont Joseph-Honoré Rabekoto (Lys-Ber), Raharolahy, James Raoely et Razafitsifera, également préoccupés de l’avenir de la culture et de la littérature malgaches dans le contexte de la colonisation et dans un environnement bilingue.

Mots-clés : , ,

PRO MAN Ny hal 1.jpg

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Texte en malgache, difficilement lisible
PRO MAN1 Ombres falotes.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
L'amorce d'une "prose prose poétique, musicale [...] assez souple et assez heurtée pour s’adapter aux mouvements lyriques de l’âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience". Jean-Joseph Rabearivelo fait résonner l'expression toute faite "ombre-falote" en y adjoignant un mot cher : "aboli", réminiscence littéraire. Ce bout de manuscrit donne à voir l'amplitude que confère Jean-Joseph Rabearivelo à ses états d'âmes, les émotions agrandies par le style.
NUM PRO MAN1 Ombres lointaines.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
L'amorce d'une "prose prose poétique, musicale [...] assez souple et assez heurtée pour s’adapter aux mouvements lyriques de l’âme, aux ondulations de la rêverie, aux soubresauts de la conscience". Jean-Joseph Rabearivelo fait résonner l'expression toute faite "ombre-falote" en y adjoignant un mot cher : "aboli", réminiscence littéraire. Ce bout de manuscrit donne à voir l'amplitude que confère Jean-Joseph Rabearivelo à ses états d'âmes, les émotions agrandies par le style.

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM POE MAN1 Poèmes 1929 1 2 3 4.jpg

Collection : Vers dorés
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
17 feuillets écrits au verso sur un papier ivoire légèrement glacé (les folios 15 et 16 sont toutefois écrits recto verso, mais ils correspondent désormais aux deux dernières pièces de Chants d’Iarive). Les folios 1 à 4 (9 x 14, puis 10,5 x 15), datés du 21/4/29 au 27/4/29, correspondent à la sous-section« Sagesse », poèmes 21 à 24 de la section « Quiétude ». Le folio 5 (11 x 15,5) du 11/6/29 contient le petit poème isolé « Flamboyant », placé en appendice. Les folios 6 à 14 et le folio 17 (11 x 20 et 11 x 21), du 22/6/29 au 23/12/29, 8/7/29, correspondent aux sections « [Orientations] » (fos 6 et 17),« Chants pour l’Amitié » (excepté le poème dédié à Pierre Camo) et « Prières ».
NUM POE MAN1 Poèmes 1930 1.jpg

Collection : Vers dorés
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
22 feuillets écrits au verso (sauf fos 1, 3, 6, 8, 13, 14, 15, 17, 20, 21, 22) sur un papier ivoire légèrement glacé. Les folios 15 à 19 (11 x 20 ; verso en tête-bêche au f° 17), encre noire pâlie, datés du 11/1/30 au 11/2/30, contiennent d’abord le poème à Camo de « Chants pour l’Amitié », puis le début de la section « Quiétude », sous-section « Atmosphère », poèmes 1 à 3. Les folios 20 à 22 (11 x 20) sont écrits à l’encre bleu noir et datés 28/2/30 au 10/7/30 : le f° 20 contient le poème 4 de « Quiétude », sous-section « Atmosphère » ; et les fos 21 et 22, les poèmes 5 et 6 de « Quiétude », sous-section « Naissance du poème ». Les folios 1 à 14 (10 x 19,5), écrits à l’encre noir sombre et datés du 24/7/30 à 26/12/30, comprennent les pièces 7 à 20 de « Quiétude » ; la fin de la sous-section « Naissance du poème » (pièces 7 et 8) ; l’intégralité de la sous-section « Jusqu’à l’aurore » (pièces 9 à 16) ; et l’intégralité de la sous-section « Mourir de ne pas vivre » (pièces 17 à 20). De fait, Ms2 et Ms3 apparaissent, dans l’écriture, antérieurs à Ms1, mais leur découverte est plus récente et n’est intervenue qu’après un premier établissement du texte.
NUM POE MAN1 Poèmes 1930 1.jpg

Collection : Vers dorés
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

2 feuillets (10 x 19), écrits recto verso à l’encre noir sombre, datés du 28/4/31 et 15/5/31, en état moyen (l’encre a traversé le papier). Il s’agit des deux seuls poèmes de « Quiétude », sous-section « La nouvelle amie » (pièces 25 et 26).

 

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM POE TAP 11 Oct 26 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

3 feuillets (20,5 x 26,5), épinglés ensemble, tapuscrit recto, papier pelure. Ce tapuscrit comporte les poèmes « Nofinofy vaovao », « Ny foko nanidina », sans titre « Veloma, veloma », « Ao an’ala » et sans titre « Jereo ka diniho ».
POE TAP Lavenona 9.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Ensemble (cohérence de papier et logique typographique) de 20 feuillets copie carbone bleue (21 x 27), tapuscrit recto, non paginés. Comprend : « Lavenona hadino » ; « Ny foko nanidina » ; « Nofinofy vaovao » ; sans titre « Ny onjanao » ; « Nosoratana » ; « Eritreritra fahavaratra » ; « Tsy embona » ; poème « Aza anontaniana » ; « Eritraritra Fahavaratra ho an’i S. sy N. » ; « Ao an’ala » ; « Fahatsiarovana, an’i Thomas Robson » ; poème « Nitsoka » ; sans titre « Veloma veloma… » ; « Ny Alahelonany Olombelona » ; sans titre « Misy hery… » ; « Lova » ; « Tanala very sampy » ; « Fo mitohy » ; « Fa… velona indray »; « Mpanolikoly » ; sans titre « Nankaiza hianao… » ; « Fasana faharoa » ; sans titre « Ry voro-manidina, an’i Rawelas » I, II, III ; et sans titre « Jereo ka diniho ».

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM PRO TAP1 Mépris.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Un travail de collecte et de réécritures du fond poétique de Madagascar. Jean-Joseph Rabearivelo assure le passage à l'écrit d'une culture traditionnelle, ici les hain-teny, menacée par la domination française peu à l'écoute des peuples qu'elle colonise et de leurs personnalités pour reprendre un mot cher à Jean-Joseph Rabearivelo. La transcription, plutôt que traduction comme le précise le poète, est une forme de résistance, à l'érosion du temps oui, et surtout face à l'hégémonie occidentale. Sans ce jeu de passage des langues, il craint que le peuple malgache ne devienne des "déracinés" comme une génération d'intellectuels assimilés, en exil sur leur propre terre (Barrès) ; ou encore, des "immémoriaux", à la manière de cette communauté tahitienne, perdant la mémoire, dévoyée de son bon sens, décrite  par Victor Segalen. D'où le manifeste "Hitady Ny Very" ('à la recherche de ce qui est perdu') lancé dans la revue Ny Fandrosoam-Baovao.

NUM ETU MAN1 Répondant 1.jpg

Collection : L'épistolier
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Salon 2 et 3.jpg

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM TRAD MAN1 Mistral Olivades.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Des vers de Frédéric Mistral en provençal et traduits en français moderne. JJR les incorporera dans son article "L'attitude que nous devons avoir face aux nouvelles connaissances" afin d'illustrer son propos : "soun mort li batisseire, / Mais lou temple es basti" ; de même, l'intellectuel œuvre pour la postérité ; la somme de ses connaissances servira les générations futures. JJR inscrit le mouvement d'émancipation malgache dans le régionalisme initiée par les Félibrige : de ses particularismes locaux, devenir français - tel était aussi le propos de la revue des Jeunes de son ami et cadet Jacques Rabemananjara.
NUM ETU TAP1 Guerre Maroc.jpg

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Dans ce billet d'humeur au sujet du Maroc, Rabearivelo se montre lucide : l'argument invoqué, ô civilisation ricane-t-il ! n'est qu'une vaste hypocrisie. Dans un ultime sarcasme, il regrette le manque de franchise de l'Europe, sans quoi tous les peuples asservis par la force des armes aduleraient leur vainqueur : ils ne demanderaient que ça ! Seulement, finassant avec ses principes de Justice et de Droit, l'Europe devient risible aux yeux des colonisés voyant clair dans son jeu. " Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde " constate Rabearivelo à travers cette ébauche d'un Discours sur le colonialisme...
Rabearivelo se rapproche de la diatribe de Rabindranath Tagore lancée à l'Occident ainsi que de la virulente description de son ami René Maran de la situation en Oubangui-Chari. Rabearivelo dessine sa figure " d'intellectuel colonisé " - comme il se définit lui-même dans ses Calepins Bleus. Cela signifie une meilleure acuité sur la situation afin de n'être dupe de personne et n'avoir qu'un rire de dédain à l'endroit des " welches ".
NUM PRO MAN1 Tafavory.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM TRAD MAN1 Traductions 2 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Les pièces de l'entreprise de traduction en malgache de Paul Valéry : des fragments du " Cimetière marin ", des poèmes extraits du recueil Charmes..
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2