Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Votre recherche dans le corpus : 120 résultats dans 707 notices du site.
Type de document : Essai

DIV MAN1 Dia hisy loka 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
1 feuillet manuscrit 21x13, s.d., au verso d'un fragment de papier à en-tête de Creton & Hébant, non signé (contenu dans le cahier Les Solitudes).
Traduit par Josiane Rabenoro :

ATTRIBUTION D’UN PRIX DE TROIS CENT FRANCS
[ afin de]
Un prix de trois cents francs sera attribué chaque année à un écrivain désigné par le jury pour son œuvre
[ A chaque]
Ce jury sera souverain. Il choisira en toute impartialité parmi les écrits parus dans les différents titres de la presse malgache et le 3 janvier de chaque année, il tiendra une ultime réunion [en vue de] pour statuer sur l’attribution du prix.
[Le prix 1923] Le 4 janv. C’est toujours un prix qui sera attribué [Cela, c’est-à-dire : ce qui a été créé, la chose]
(Septembre, décembre
Il ne sera pas fait de distinction parmi les genres littéraires  (seront examinés)  aussi bien les contes que les nouvelles , les romans, les poèmes ou les critiques
[S’il y en a qui]
Le jury est

M.M

NUM ETU REV FB Toe-Tsaina.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FB Artny.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV 18LS Sihanaka 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV 18LS Poèmes 1.jpg

Collection : Sylves
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV 18LS Androrosy 1.jpg

Collection : 18° Latitude Sud
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
 Revue Zodiaque Juin 1926 + Poème à R.E. Hart

Mots-clés : , ,

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FB Tagore.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Mots-clés : , ,

ETU REV FB Constant.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FB Sarin ady.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FB Esther Razana.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV MP Samuel Ratany.PDF

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Mots-clés : , ,

NUM ETU REV JP31 Poésie hova.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FB Hitady.pdf

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU REV FP La Poésie malgache.PDF

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Article collectif de Ny Avana Ramanantoanina, Charles Rajoelisolo, J.-J. Rabearivelo, 1934.

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Revue d’Afrique, n° 8, Paris, mai-juin 1931, p. 29-31

Mots-clés :

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Tsara Hafatra, 1ère année, n° 16, Tananarive, 11 mars 1927, p. 2.

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
ETU EDIT ENFANTS ORPHEE 1.jpg

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
PRO MAN BELLUAIRE 1.jpg

Collection : Le moraliste
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Voici une étrange série de très courts fragments, numérotés tout comme ceux d’un Bijou rose et noir en chiffres romains, mais impossibles à dater et qui poussent d’abord au plus loin la tendance nihiliste assez souvent sensible chez JJR, dans les CB en particulier. Le caractère lapidaire ou laconique de l’expression, renforcé par un certain nombre de partis pris typographiques comme l’abolition (à deux exceptions près) de toute majuscule, même aux noms propres, et la multiplication des points séparant souvent sèchement des mots plus que des groupes syntaxiques, revêt par instants une sorte de nudité désespérée. Le titre donné à cette suite n’éclaircit pas d’emblée le mystère, car un « belluaire » c’était un gladiateur qui combattait les bêtes féroces dans les amphithéâtres romains, ou c’est encore un dompteur de bêtes féroces. Qui est ici le « belluaire » ? S’adresse-t-on d’abord à celui-ci ? Ou se contente-t-on d’en évoquer de biais la condition intime ? Faut-il tuer la bête ou la dompter seulement ? Le « belluaire » risque bien d’être l’homme en général vivant son destin d’homme, ou, plus singulièrement, le poète ou l’artiste assumant sa condition. La bête féroce semble être la conception, à la fois vulgaire et savante, religieuse et philosophique, artistique et même éthique, du « moi » comme entité conquérante et possédante, gonflée de l’ordinaire vanité qui fait les outres et les moulins à vent. Le travail du « belluaire », sa vocation, est de combattre le moulin et de dégonfler l’outre à force d’oubli et d’ignorance, en jouant d’une méconnaissance active et de la coïncidence des opposés.

La lucidité est première et elle détruit les illusions comme l’amour, le bonheur, l’espoir, la certitude, l’idéal, la grandeur, la transcendance d’un être supérieur et juste, consolateur et rédempteur. Mais elle ne se contente pas de jeter à bas et de détruire les valeurs communément admises, elle propose en son jeu de bascule une coïncidence des opposés qui renvoie dos à dos amour et indifférence, désir et sentiment, bonheur et malheur, espoir et désespoir, doute et certitude, idéal et perte d’idéal, grandeur et trivialité, transcendance et immanence, vie et mort. L’œuvre du « belluaire », en maîtrisant la bête, est d’ouvrir à une « centrale pureté » où, par le travail d’oubli et de déprise, de déception et de délaissement, s’actualisent une manière d’infini et une paradoxale ataraxie. Les derniers mots ne sont-ils pas : « les bornes de l’infini sont abolies. / jouis » (XXV) ?

Cette possible dimension de jouissance, assimilable au dieu qui serait en chacun, que chacun serait à sa manière, ne se sépare pas du sentiment le plus humble et le plus vivace de la vie qui se contente de soi. À la seule condition de « t’OUBLIER » (XX), tu te réconcilieras, non pas avec ce que tu n’es pas et n’as jamais été, mais avec ce que tu deviens en te livrant à la puissance de tout l’extérieur, de « l’étranger qui t’étonne », de « ton sur-moi » (X). JJR éclaire cette visée, à la fois nihiliste et mystique, de quelques exemples littéraires et se donne des intercesseurs comme « baudelaire » bien sûr, « cette forme d’ennui qui caractérise l’art laforguien » (XVIII) et « nerval » (XIX). Il trouve in extremis en « andré breton », dont il fait un adepte du « dadaïsme vécu » (XXV), un allié aussi inattendu que substantiel !

PRO MAN Ankevitry 1.jpg

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
1 janv.jpg

Collection : L'historien
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph

Collection : Aucune collection
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2