La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


91. Monge aux régents de la République de St Marin

Collection : 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI  - Voir les autres notices de cette collection
Auteur : Monge, Gaspard
Notice créée le 12/01/2018

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Rome, le 14 floréal de l'an V de la République française une et indivisible
 
Monge, membre de la Commission des arts de la République française en Italie,
aux capitaines régents de la République de Saint-Marin
 
Citoyens régents,[1]
 
La Commission des arts et sciences en Italie a reçu hier une lettre du général en chef Bonaparte[2] en date du 18 germinal dans laquelle se trouve l'article suivant :
"Je prie le citoyen Monge de s'informer si la République de Saint-Marin a reçu une lettre que je lui ai adressée de Bologne et dans laquelle je lui accordais des canons, du blé et autres objets qu'elle paraissait désirer".[3]
Il paraît que la réponse que vous lui avez faite ne lui était pas parvenue à la date du 18 germinal.[4]
Vous trouverez peut-être convenable, citoyens régents, d'adresser au général un duplicata de cette réponse, dans laquelle vous l'informeriez de plus si ses ordres ont été exécutés et des parties qu'il resterait encore à mettre en exécution, s'il y en a.[5]
J'ai les plus grandes obligations au général qui veut bien continuer à me prendre pour son organe auprès de la République de Saint-Marin, et qui me procure ainsi une nouvelle occasion de vous assurer de ma vénération pour elle et de mon respect pour ses estimables magistrats.
Salut et respect.
                                                 Monge
 
 

[1] Le 12 germinal an V [1 avril 1797], Marino FRANCESCONI ( ? - ? ) et Antonio ONOFRI ( ? - ? ), les capitaines régents que Monge a rencontrés lors de sa mission à Saint-Marin ont été remplacés par Giuliano BELLUZI ( ? - ? ) et Girolamo PAOLINI ( ? - ? ).

[2] Napoléon BONAPARTE (1769-1821).

[3] Lettre de Bonaparte à Francesconi et Onofri, capitaines régents de la République de Saint-Marin, Modène, le 10 ventôse an V [28 février 1797] (1413, CGNB).

[4] Voir les lettres n°64 et 65 mais aussi les lettres n°55, 56, 57 et 58.

[5] Voir les lettres n°96 et 97.

Contributeur(s) :
  • Dupond, Marie (édition scientifique)
  • Walter, Richard (édition numérique)

Relations entre les documents

Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.


Autres relations : Voir les lettres n°64 et 65, les lettres n°55, 56, 57 et 58.

Voir les lettres n°96 et 97.