CORREZ

CORREZ - Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola


Votre recherche dans le corpus : 3 résultats dans 2469 notices du site.
Mot(s)-clef(s) recherché(s) : Naturalisme

Auteur : Rodriguez, Heliodoro
COL sd.jpg
Le destinateur n’a lu dans l’original en français que quelques œuvres de Zola, à cause des difficultés posées à leur circulation par les «tartuffes et ultramontains». Expression d’admiration envers le «chef du naturalisme moderne».

Mots-clés :

Auteur : Obando, Guillermo
COS Obando 1898_12_05-01.jpg
Le destinateur informe Zola que dans ce pays de l’Amérique Centrale «il y a des jeunes enthousiastes de [ses] livres». Le destinateur a pris connaissance du nom de Zola et du naturalisme grâce aux cours de Valeriano Hernandez Herraz, qui a fondé et qui a été enseignant à l’Instituto Nacional de segunda Enseñanza. Il regrette d’avoir lu les romans de Zola en espagnol et se réfère à des «malíssimas traducciones españolas», car le traducteur a déformé des chapitres et des morceaux du texte. Les œuvres de Zola ont commencé à être étudiées et lues par les étudiants centre-américains depuis 1880. Dans ce moment-là, le nom de Zola, bien répandu par la presse, était soit rejeté soit admiré en tant que chef de l’école de l’avenir. À la fin, il lui demande un portrait.

Auteur : Silva, Alfredo Claudio da
BRE 1898_01_24_Page_01.jpg
A séjourné à Paris et regrette que ses anciens collègues puissent être contre Zola. Évoque différents romans de Zola (La Débâcle, Nana, Lourdes). Considérations sur la foule fictionnelle et la foule réelle et ignorante qui condamne Zola. Plusieurs références à «ici», «ces parages», le Brésil, espace implicitement opposé à la France. Prêt à l’accueillir au cas où le romancier irait au Brésil.
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2