Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Votre recherche dans le corpus : 2 résultats dans 682 notices du site.
Mot(s)-clef(s) recherché(s) : Indigène

Collection : Volumes
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM POE MAN1 Coeur végétal 1.jpg
Jean-Joseph Rabearivelo invoque la terre d'Iarive : qu'elle jaillisse et infuse les veines du poète afin que s'exauce " l'âme des Ancêtres ". Le poète se place sous le " signe ardent " de Charles Maurras à l’écoute du " pays réel " ; c’est la figure de l’homme du cru vivant le pays de manière spontanée, en parfait accord avec l’esprit du lieu et le prolonge à travers les âges. Ainsi donc à la Nature : " tel, pénètre mon sang et mûris ma pensée " pour qu’elle s’immerge dans " l’âme éternelle et première / des chantres d’Iarive ". Le Chant se pose comme l’égérie d’un nationalisme, intégral car indigène - éloge du terroir - et auréolé du culte des Morts ; c'est un appel à se recueillir sur la " série des autels aux divinités indigènes " (Barrès) ; ici est le cœur de toute poésie vraie et primitive.

Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Questionnaire 1.jpg
Rabearivelo, interrogé au nom de la jeunesse malgache - pour le journal Vendémiaire -, s'excuse d'en être déjà trop éloigné. Il déplore néanmoins ce penchant qu'il observe autour de lui, une fascination irréfléchie vers tout ce qui provient de Là-Bas. Les jeunes ne rêvent que d'aller visiter Paris. Mais pour y faire quoi s'inquiète-t-il ?
Au détour de cette réponse, bien qu'établissant la différence entre " chamites " et " malayo-polynésiens ", il se solidarise avec les animateurs de la revue du Monde Noir à partir d'un commun dénominateur : ne sommes-nous pas des " mélaniens " ? Tous autant invus par le monde Blanc qui ne les considère qu'à partir de leur statut d'indigène.
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2