Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Jours de Kabylie


Auteurs : Feraoun, Mouloud

Présentation de la collectionLa comparaison de ce document avec le recueil des nouvelles homonyme paru chez Le Baconnier en 1954  accuse de nombreuses divergences. La première est le nombre de textes et leurs titres.
L'édition n'en compte que 11, dont les manuscrits des dix premiers sont réunis dans le présent cahier.
Le manuscrit est inauguré par la table de matières portant des traces d'écriture assez révélatrices (F. 1v.). Les hésitations, les ratures, le retour à l'adjectif qualificatif "paisibles"/"heureux" rajouté et supprimé à plusieurs reprises au titre du recueil, l'idée d'intituler le tout "Le vrai visage de mon pays" pourraient suggérer d'une part une volonté d'écrire pour témoigner qui atteindra sa plénitude dans Journal 1955-1962 et d'autre part, une volonté d'aligner le contenu des nouvelles sur les dessins de Charles Brouty qui ont été le point de départ pour les textes.

La table de matières comporte seize titres dont dix renvoient aux textes publiés en 1954. Cette liste de récits à venir se présente comme un projet d'écriture que Feraoun a développé toute sa vie, Journal 1955-1962 excepté.
Les projets des textes qui allaient s'intituler: "La réunion publique", "Les notables", "La guérisseuse", "Le gendre et la bru", "Les héritiers", "Les émigrants" n'ont pas trouvé leur place dans le cahier et ont dû être abandonnés au fil de la rédaction pour éviter les redondances. Les motifs qui pourraient renvoyer à ces projets de textes ont cependant été incorporés dans des nouvelles parues dans l'édition.

L'idée d'un texte sur les émigrés en France a évolué d'un simple projet de nouvelle en un projet romanesque - le diptyque La Terre et le sang et Les Chemins qui montent dont les archives ont été publiés dans la collection Les romans de l'émigration.
De même que les projets précédents, celui du texte "L'école du bled" ne figure pas dans le cahier. On retrouve dans l'édition un autre texte au titre similaire "L'institueur du bled". Il  est antérieur au contenu de ce cahier (publié en 1951). La perspective est celle d'un maître d'école et non pas celle d'un écolier. Celle-ci avait déjà été développée par Feraoun dans son premier roman, Le Fils du pauvre.

En outre, le cahier réunissant la plupart des manuscrits des nouvelles publiées chez le Baconnier en 1954, contient également d'autres textes, inédits jusque-là: une note de voyage non datée (F. 34r.), Confidences sur Emmanuel Roblès (F. 92v.-91r.) et un court texte d'inspiration autobiographique Comment t'appelles-tu ? (F. 95v.-93r.). Comme l'indique le marquage des folios, les deux derniers textes doivent être lus à rebours ce qui laisse croire qu'ils ont été écrits après la rédaction des nouvelles paru chez le Baconnier en 1954.
Auteur de la présentationResztak, Karolina (auteur de la notice, 20.02.2020)

Fiche descriptive de la collection

AuteurFeraoun, Mouloud
Date(s)1952.09-1953.05
Mots-clés
  • Algérie
  • Brouty
  • Feraoun
  • francophone
  • Jours de Kabylie
  • Kabylie
  • manuscrit
GenreRécit
Formatcahier "Hirondelle", 96 feuillets, 192 pages.
LangueFrançais

SourceREC_MAN_JOKA
ÉditeurClaire Riffard, équipe francophone,​ Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS) ; projet EMAN (Thalim, CNRS-ENS-Sorbonne nouvelle)
Contributeur(s)Resztak, Karolina (auteur de la notice, 20.02.2020)
Collection créée par Karolina Resztak Collection créée le 18/02/2020 Dernière modification le 15/03/2022