FLIM - Flaubert et le pouvoir des images

FLIM - Flaubert et le pouvoir des images


Titien. L'Amour sacré et l’amour profane

Collection : Les fiches Auteur : Sylvie Giraud
Notice créée le 09/01/2015

Informations sur l'extrait de Flaubert

Extrait : Titien. L'Amour sacré et l'amour profane (dixième chambre, n° 23). - Deux femmes assises sur un sarcophage antique : l'une, à gauche, habillée, celle de droite nue, la première est en robe de satin blanchâtre gris perle, elle tient des fleurs noires, elle a des gants gris de fer un peu lâches (un gant juste, une main bien gantée doit être une chose exécrable en peinture, il faut que le gant fasse des plis) ; sa chevelure rousse est épanchée sur l'épaule gauche, le coude gauche est en arrière et la main de ce côté appuyée sur un vase rond découvert. Entre les deux femmes, un Amour, penché sur le sarcophage plein d'eau (elle s'en échappe en bas par un goulot), y plonge son bras droit. À droite, femme nue, rousse blonde - moins foncée que la précédente (ou plus éclairée), le corps un peu porté sur la fesse droite et la main droite appuyée à plat sur le bord du sarcophage. De la main gauche levée le coude plié, elle tient une petite urne noire d'où s'échappe une fumée légère. Une draperie rouge, épaisse et lourde, tombe et s'échappe de ce bras gauche faisant bordure de ce côté et mettant en relief toute la grande ligne du corps (peu sinueuse) qui commence à l'extrémité de la tête et finit au pied. Portée sur la partie droite du corps, le pied droit est caché par la jambe gauche qui vient dessus, le pied gauche tourné en dehors. Une draperie blanchâtre cache le haut des cuisses et la motte. Elle n'est pas complètement de profil car on aperçoit un peu de son œil droit - quel œil que son œil gauche très foncé ! - quelle tête ! fine, régulière, gracieuse, pleine de vie et de fantaisie et de tentation - sous chaque aisselle, deux plis - ensemble d'anatomie à la fois dodu et élégant. Sur le bord du sarcophage, un plat creux et une rose - la partie antérieure du sarcophage est ornée de sculpture représentant un cheval, un homme debout en frappant un autre tombé par terre, deux hommes debout dont l'un porte un bâton. Fonds : à gauche, terrains bruns qui montent - deux lapins - un cavalier - une ville avec une tour - arbres grêles - derrière l'Amour sacré et le petit Amour qui puise, des feuillages bruns : les Vénitiens aimaient les feuillages sombres. À droite, terrains plats - deux cavaliers, deux lèvriers et un lièvre ; berger qui garde des moutons - des bleus d'eau - église - la mer bleue ? Ciel froid à grande bande jaune et nuage blanc déchiqueté, plaqué.
Titre de l'écrit : Voyage en Orient
Pagination dans l'édition de référence : 999
Date de l'écriture : Avril 1851
Lieu de l'écriture : Rome, galerie Borghèse
Corpus : Non fictionnel

Relations entre fiche et images

Collection Les images

        Ce document est en relation avec :
        http://129.199.63.110/Omeka/upload/2014-10-08_13-32_amoursacretitien.jpg L'Amour sacré et l'amour profane

Réseaux sociaux

Réseaux sociaux

Citer cette page

Sylvie Giraud, Titien. L'Amour sacré et l’amour profane, 09/01/15.
.
Consulté le 02/07/2020 sur la plate-forme EMAN :
http://eman-archives.org/FLIM/items/show/1196