Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Votre recherche dans le corpus : 2 résultats dans 682 notices du site.
Mot(s)-clef(s) recherché(s) : Civilisation

Collection : L'historien
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU MAN1 Tableau 1.jpg
Sur la première page calligraphiée en page de titre, le nom de "Jean-Joseph Rabearivelo" qui ne sera officiellement le sien qu'en 1931 et ne s'imposera systématiquement dans ses écrits que plus tard (même s'il signe déjà ainsi quelques textes et son recueil La Coupe de Cendres) vient remplacer celui de J. Rabearivelo qui clôturait initialement le document. Plus encore, la même plume vient barrer les sous-titres initiaux, laissant imaginer d'autres livres et hésitant à affirmer le caractère historique du texte, inscrit les dates puis les barre. L'élan premier était en effet d'établir une trilogie : après une analyse de la constitution d'une "âme", l'étude des interférences (qui inspirera son second roman historique, après L'Aube rouge, soit L'Interférence, achevé le 1er juin 1929) que subit et auxquelles résiste la "race hova", le troisième volet, qui ne verra jamais le jour, devait parler, selon Tableau, de la "tranche vivante arrachée à l'arbre et transplantée en Amérique", soit l'histoire des esclaves malgaches.

Collection : Le critique
Auteur : Rabearivelo, Jean-Joseph
NUM ETU TAP1 Guerre Maroc.jpg
Dans ce billet d'humeur au sujet du Maroc, Rabearivelo se montre lucide : l'argument invoqué, ô civilisation ricane-t-il ! n'est qu'une vaste hypocrisie. Dans un ultime sarcasme, il regrette le manque de franchise de l'Europe, sans quoi tous les peuples asservis par la force des armes aduleraient leur vainqueur : ils ne demanderaient que ça ! Seulement, finassant avec ses principes de Justice et de Droit, l'Europe devient risible aux yeux des colonisés voyant clair dans son jeu. " Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde " constate Rabearivelo à travers cette ébauche d'un Discours sur le colonialisme...
Rabearivelo se rapproche de la diatribe de Rabindranath Tagore lancée à l'Occident ainsi que de la virulente description de son ami René Maran de la situation en Oubangui-Chari. Rabearivelo dessine sa figure " d'intellectuel colonisé " - comme il se définit lui-même dans ses Calepins Bleus. Cela signifie une meilleure acuité sur la situation afin de n'être dupe de personne et n'avoir qu'un rire de dédain à l'endroit des " welches ".
Formats de sortie

atom, dcmes-xml, json, omeka-xml, rss2