Espace Afrique-Caraïbe

Espace Afrique-Caraïbe


Chronique assassine, 1993


Auteur(s) : Sassine, Williams

Présentation de la collection

Consulter les chroniques de l'année 1993.

Les élections présidentielles sont le thème dominant de l’année.

Le « président non-élu » devient « l’ex-président non élu » et Sassine en joue. Puisque le président n’est pas élu, tout Guinéen peut également être président. Fory Coco s’exprime régulièrement à la Télévision, ses ministres également, Plat-To, le Don Quichotte des finances, la Gomme, ministre de l’insécurité…. Il est possible de les voir quand Enelgui - Compagnie guinéenne d’électricité -, le courant qui court et ne s’arrête jamais, fait son office et c’est rare.

Le recensement est en cours et laborieux, on ne sait jamais quand il aboutit, les diaspos ne semblent pas recensés. Avec le multipartisme, quelques 40 partis sont agréés, seuls 8 partis présentent la garantie de l’apport de 20 millions[1] de francs pour présenter un candidat : il s’agit de Lansana Conté, Alpha Condé, Siradiou Diallo, Fancinet Touré, Mohamed Mansour Kaba, Ismaël Mohamed Ghussein et Jean-Marie Doré. Sassine reprend régulièrement la proposition de fédéralisme qui permettrait de partager le pouvoir entre les régions, en réponse à la crise du pouvoir central. Les partis d’opposition veulent apporter le bonheur sur terre, au risque de perdre le royaume des cieux promis aux pauvres, ce qu’ont très bien réussi Sékou Touré et Lansana Conté dans ce pays situé au dernier rang du développement.

Les « ex-futures-élections » sont prévues le 5 décembre alors que la plupart des partis ont à peine les moyens de s’offrir un vélo pour se faire connaître et que la pauvreté est telle que les Guinéens ont bien d’autres préoccupations que les élections, à moins qu’elles leur rapportent quelques subsides.

Dans l’année, Williams Sassine se rend à Abidjan à plusieurs reprises, de juin à août, à l’invitation de Souleymane Koli qui prépare un spectacle pour le Festival des francophonies de Limoges. Il évoque ses séjours dans les hôtels d’Abidjan, leur confort et compare le développement des deux pays qui n’est pas à l’avantage de la Guinée, quasi au dernier rang du développement mondial.

A Conakry, l’adaptation théâtrale de « l’Alphabète » par Fifi Niane et Kiridi Bangoura est présentée au Palais du Peuple en Octobre, c’est un beau succès.

Sassine serait assigné à résidence en juillet, ce qui suscite une vive réaction du Pen club, le Lynx conteste cette assignation dans un billet.

Tout au long de l’année nous suivrons les tribulations du voisinage, le coq volé, les canetons, Marguerite la Baleine et le Géant de la forêt, le maquis de Marco Polo qui répète à l’envi « pas de politique ici », les étrangers : ceux des pays limitrophes en guerre, réfugiés en Guinée, et les Guinéens de l’extérieur à qui on ne reconnaît pas toujours leurs droits légitimes. Toute occasion est bonne pour rappeler le manque d’hygiène et de toilettes publiques pour « se mettre à l’aise ».

S’égrènent calembours et traits d’humour, expressions inattendues : entre les comptes (ardoises des clients) de Marco Polo, le maquis préféré de Sassine et les comptes de campagne électorale, entre la faillite d’entreprise et la faillite du gouvernement, un ministre qui fait le poids est un gros ministre, les comptes et les contes, entre vol et voler comme Erre Guinée, penser et panser, les suiveurs et les partisans des candidats, la gueule de bois des guerriers de la libération et la langue de bois du président non élu.

L’année se termine avec les résultats de l’élection à un seul tour, le 19 décembre. Lansana Conté est élu avec 51,70 %, comme le proclame la Cour suprême de l’état.

[1] 20 millions de Francs Guinéens représentent 2000 euros actuels, au cours actuel (2021), probablement plus 30 ans auparavant.

Auteur de la présentationDegon, Elisabeth

Fiche descriptive de la collection

AuteurSassine, Williams
Mots-clés
  • Le Lynx
  • Williams Sassine

ÉditeurElisabeh Degon, équipe francophone,​ Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS) ; projet EMAN (Thalim, CNRS-ENS-Sorbonne nouvelle)
Contributeur(s)Degon, Elisabeth

Citation de la page

Sassine, Williams, Chronique assassine, 1993, .
Elisabeh Degon, équipe francophone,​ Institut des textes et manuscrits modernes (CNRS-ENS) ; projet EMAN (Thalim, CNRS-ENS-Sorbonne nouvelle).
Consulté le 08/02/2023 sur la plate-forme EMAN : https://eman-archives.org/francophone/collections/show/257

Collection créée par Elisabeth Degon Collection créée le 04/08/2019 Dernière modification le 01/09/2022