Robinson de Paul Valéry : édition génétique

Robinson de Paul Valéry : édition génétique


Présentation du diagramme génétique

On peut accéder à cette édition génétique à partir des huit collections dans lesquelles sont répartis les documents. Chaque collection se fonde sur l’unité d’un lieu génétique, qui peut être celle d’un support unique (le cahier « Robinson », Robinson dans l’édition originale des Histoires brisées) ou d’un type de support, parfois tout à fait homogène (les séries de dactylographies avec ajouts manuscrits, les dactylographies tirées des Cahiers, les notes des Cahiers ayant trait à Robinson), parfois beaucoup plus lâche (les feuilles volantes, « Echos de Robinson dans l’œuvre et la correspondance »).

Si la division en collections ne favorise pas une vision synoptique de la totalité des documents qui composent notre édition, un diagramme génétique embrasse les différents documents éparpillés dans les huit collections, en indiquant les relations précises qui les unissent.

Nous avons signalé quatre types de relations entre les documents :

- Est un état résultant de : lorsqu’un état succède immédiatement à un état précédent

- Est une double carboné de : lorsqu’un feuillet ou un ensemble de feuillets correspond à une même frappe matrice, dupliquée par une ou plusieurs copies carbonées. Identiques, par définition, quant aux éléments dactylographiés, les deux documents peuvent différer par d’éventuels ajouts manuscrits.

- Est une copie de : lorsqu’un document a été recopié, le plus souvent à la machine à écrire, exceptionnellement à la main, à partir d’une note (le plus souvent à l’intérieur des Cahiers). Il est fréquent que cette copie comporte des ajouts manuscrits, par lesquels elle diffère de la note source recopiée.

- Est un état fabriqué par l’éditeur à partir de : cette relation concerne exclusivement la fabrication du volume posthume par l’éditeur. Elle met en relation les différents éléments qui composent Robinson dans l’ouvrage de 1950 avec les documents avant-textuels auxquels ils sont empruntés (avec un certain nombre d’omissions et de permutations).

Ces relations se trouvent, dans le diagramme, matérialisées par des flèches ; en plaçant le curseur sur l’une d’entre elles, le type de relation spécifique apparaît.

Il est possible d’accéder au document et à sa notice en cliquant sur l’icône du document en question. On peut également visualiser le graphe de relations en rapport avec cette notice.

À l’inverse, on peut visualiser les relations qu’un document entretient avec les autres documents du dossier génétique à partir de sa notice (en cliquant sur le bouton « Afficher la visualisation des relations de la notice »). De même, en affichant une collection (depuis l’accès à la page Collections), on peut visualiser les réseaux des relations à l’échelle de la collection (en cliquant sur le bouton « Afficher la visualisation des relations dans la collection »).

Cette visualisation des données sous forme de graphes est le résultat de l’implémentation de deux modules OMEKA Classic modifiés pour les besoins des projets de la plate-forme EMAN :

- le module Item Relations permettant de saisir et de typer les relations entre les notices ;

- le module Graph qui permet leur visualisation sous forme de graphes.

- le diagramme génétique du projet.

Franz Johansson (édition scientifique)

Elsa Camus (encodage numérique)

Comment citer cette page

Elsa Camus, "Présentation du diagramme génétique"
Site "Robinson de Paul Valéry : édition génétique"
Consulté le 29/01/2020 sur la plateforme EMAN
http://eman-archives.org/Valery-Robinson/dossier-genetique
Page créée par Elsa Camus