EMAN

EMAN (Édition de Manuscrits et d'Archives Numériques)


Correspondance croisée entre François Guizot et Dorothée de Benckendorff, princesse de Lieven : 1836-1857
Responsable(s) du projet : Dupond, Marie

Présentation du projet

Description du projet
C’est trop aussi de vouloir que l’absence fasse ce que la présence continuelle pourrait à peine espérer. Je le veux pourtant, et je ne puis m’empêcher de le vouloir. 

François Guizot à la princesse de Lieven Samedi 24 juin 1837

Éditer la correspondance croisée de 1836 à 1857, entre l’historien et homme d’état François Guizot (1787-1874), et une figure féminine du monde diplomatique européen de la première moitié du XIXe siècle, Dorothée van Benckendorff, princesse de Lieven (1785-1857), c’est éditer une partie des archives privées d’un acteur politique et intellectuel engagé dans le domaine public. Durant l'hiver 1837, après la mort du fils aîné de François Guizot, leur rencontre se noue autour de leur expérience commune de la perte d'un enfant. Mais la correspondance quotidienne échangée entre les deux amants s’élabore aussi à partir de leur analyse et description du réseau politique et diplomatique de la France et de l’Europe du XIXe siècle.
Présentation du corpus

Le projet d’éditorialisation de la correspondance GUIZOT-LIEVEN s’inscrit dans une perspective méthodologique et scientifique. En considérant l’histoire et la nature de ce corpus de correspondance, le traitement éditorial répond aux principes déterminés par les modalités techniques de l’environnement numérique en distinguant les étapes du processus éditorial et les pratiques scientifiques et archivistiques mises en œuvre, et en posant la question des rapports entre édition et recherche, entre édition et médiation au service de la valorisation et de la patrimonialisation.

Quelques éléments de l'histoire éditoriale du corpus de correspondance

1836-1857 un matériau de 4000 lettres qui constituent une correspondance échangée durant 20 années

La correspondance croisée a été conservée intégralement et transcrite en partie du vivant de François Guizot, par son secrétaire M. Hennequin pour la période 1836-1847(Transcription manuscrite rassemblée dans 10 volumes reliés de Maroquin vert)

1874-1964 correspondance conservée dans les archives familiales

1963-1964 édition en 3 volumes d’extraits de la correspondance de 1837-1846 (texte établi à partir des transcriptions manuscrites)

Lettres de François Guizot et de la princesse de Lieven (1836-1846), préface de Jean Schlumberger, Paris, Mercure de France, 1963-1964 (3 vol.)

1964 Dépôt aux Archives Nationales et réalisation d’une copie micro film qui croise lettres de François et Dorothée

2017 Numérisation des copies micro film dans la perspective d’une édition digitale de cette correspondance : près de 11000 fichiers jpg à éditorialiser (par l'Association François Guizot)

Juin 2018 Début du traitement éditorial du corpus février 1840 - octobre 1840 Ambassade à Londres/294 lettres (1668 fichiers)

Inventaire comparé, préparation et structuration des données, indexation et transcription par Marie Dupond et documentation à partir de l'oeuvre de Laurent Theis. 

Financement et soutien du projet Association François Guizot.

Informations générales

Auteur(s) traité(s) par le corpus
  • Beckendorff, Dorothée de
  • Guizot, François
Période(s) traitée(s)XIXe siècle
Contexte géographique
Langue(s) présente(s) dans le corpus

Typologie du corpus

Volumétrie4000 lettres échangées de 1836 à 1857
TranscriptionsLes lettres sont transcrites intégralement.
Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 30/01/2019 Dernière modification le 14/11/2020