CORREZ

CORREZ - Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola


Lettre de Q. H. Crusieus dit Julian Dubuque à Émile Zola datée du 1er février 1898

Auteur(s) : Crusieus, Q. H., dit Dubuque, Julian

Transcription

Texte de la lettre

Brunevic

Whilhem Strasse 88II

Le 1er Février 1898

 

À

 

            Monsieur Emile Zola

            écrivain

 

                                                                       Paris

 

My dear Sir !

            I beg leave for trespassing upon your time and for berance by asking you to accept the enclosed verses as a tribut of the high respect and thorough appreciation I harbour for you as a valiant and intrepid combatant, for civil rights, justice and liberty. The high integrity, respectability and honorability of your character ought to be sufficient to secure your final success in the uphill fight you have so valiantly undertaken. With such wished and once more asking your pardon for troubling you by these lines.

 

I remain

Yours most respectfully

Julian Dubuque

-The American poet-

 

NB ; “Julian Dubuque” c'est mon nom comme poète, mais je m'appelle ici O. GH. Crusieus.

 

À Monsieur Émile Zola

Écrivain

                        à Paris

 

1 Le capitaine Dreyfus est innocent

Ça devient tous les jours plus évident

Et c'est sans doute pour la France une grande honte

De faire torturer un homme sur le compte

Duquel on ne sait rien que le seul fait

Qu'il a préféré de rester français (sic)

En lieu de se soumettre au pays

Qui tant de provinces de la Gaule a pris.

 

2 Je dois admirer autant le courage

Que vous avez à combattre la rage

Des gens qui forcent la France à faire un tort

Comme elle en a commis très peu encore

Et vous mériterez la grande estime

Des gens qui repoussent l'idée qu'on abîme

Un soldat qui a choisi la France

De rester sa patrie dès son enfance.

 

3 Si vos vaillants efforts sont couronnés

De succès, l'heure viendra aussi sonner

Où toute la France vous remerciera

Que vous avez élevé votre voix

Contre la tyrannie militaire

Qui tient toujours vivre dans cette sphère

Où les choses ne se passent pas au grand jour

Puisqu'elle déteste les lois civiles toujours.

 

4 J'espère par votre générosité

Un malheureux aura la liberté

Et que le fanatisme des ignorants

S'envole quand il soit claire (sic) et évident

Que vous avez redressé un grand tort

Par vos vaillants et généreux efforts,

Qui, je le souhaite bien, vont aboutir

Que tous les gens honnêtes peuvent s'en réjouir.

 

5 Veuille Dieu vous allez bien réussir

Dans la lourde tâche que vous devez conduire

Et que la justice enfin se fera

Dans cette affaire qui fait autant d'éclat

Et que vous sortirez tout victorieux

De votre combat pour un malheureux,

C'est le souhait de votre serviteur

Qui vous honore comme tous les gens de cœur.

 

Dédié

avec les sentiments les plus distingués et les plus respectueux

 

par

Julian Dubuque

poète américain

 

Brunevic

Le 1 février 1898.

Relations


Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.

Citer cette page

Crusieus, Q. H., dit Dubuque, Julian, Lettre de Q. H. Crusieus dit Julian Dubuque à Émile Zola datée du 1er février 1898, 1898-02-01. Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola. 
Centre d'Étude sur Zola et le Naturalisme & Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS-ENS ; projet EMAN (CNRS-ENS-Sorbonne Nouvelle)..
Consulté le 07/12/2022 sur la plate-forme EMAN : https://eman-archives.org/CorrespondanceZola/items/show/6718

Notice créée par Richard Walter Notice créée le 21/12/2018 Dernière modification le 21/08/2020