Foucault fiches de lecture

Foucault fiches de lecture


Parcourir les expositions (3 total)

Binswanger et l’analyse existentielle (E. Basso)

boite38/T0000224.jpeg

Dans le parcours que je propose, je vais me concentrer sur les archives de Foucault du début des années 1950, à savoir la partie du fonds sur laquelle je travaille actuellement dans le cadre d’un projet de publication dans lequel je suis engagée, à savoir le projet lancé en 2016 par les éditions du Seuil et qui consiste dans l’édition des « Cours et travaux de Foucault avant au Collège de France ». Cette collection a pour but de recueillir les éditions d’un certain nombre de manuscrits inédits rédigés par Foucault avant 1970. Dans le cadre de ce projet, j’ai travaillé à l’édition du manuscrit du début des années 1950 qui a été intitulé : Binswanger et l’analyse existentielle (parution initialement prévue pour avril 2020, puis reportée en janvier 2021 à cause de la crise sanitaire). Un critère fondamental caractérisant cette collection, c’est la valorisation du matériel d’archives (notes préparatoires des cours et travaux, fiches de lecture, listes bibliographiques etc.) qui accompagne l’édition des manuscrits de ces cours et travaux.

Binswanger

Tags: , ,

Foucault auditeur : Les études de philosophie et de psychologie à Paris, 1946-1953 (G. Dassonneville)

boite38/T0000364.jpeg

Dans le vaste ensemble documentaire mis à disposition du public par le projet Foucault fiches de lecture, de nombreux manuscrits ont un statut tout particulier puisqu’il s’agit en réalité de notes de cours prises durant les années d’étude à Paris où Foucault a obtenu ses diplômes en philosophie et en psychologie, à l’issu d’un double cursus effectué entre 1946 et 1953, à l’ENS et à la Sorbonne. Mis côte à côte, ces documents laissent apparaître le portrait d’un Foucault auditeur qui, entre ses vingt et vingt-sept ans, se forme auprès de certains des nouveaux maîtres de l’Université à la Libération, se prête au jeu séculaire et prestigieux de l’Agrégation de philosophie et s’inscrit parmi les tout premiers étudiants du nouveau cursus de psychologie à l’Université de Paris.

Ce portrait se dessine au fil d’un parcours que nous proposons en trois étapes : d’abord, nous consultons les boîtes 37 et 38 dont les intitulés renvoient le plus visiblement à ces années d’apprentissage à Paris : on y retrouve les notes prises par Foucault lors du fameux cours de Merleau-Ponty sur L’Union de l’âme et du corps chez Malebranche, Maine Biran et Bergson, mais l’on découvre aussi les notes d’une leçon ou d’une conférence donnée par Gaston Bachelard sur « Le rationalisme ». Ensuite, nous nous intéressons aux notes que l’on peut rattacher aux cours de préparation à l’agrégation de philosophie, passée à deux reprises, en 1950 puis en 1951 : parmi les professeurs ou préparateurs, on retrouve Henri Gouhier, Jean Hyppolite, Jean Beauffret, Jean-Toussaint Desanti et Louis Althusser, qui délivrent des cours sur les auteurs au programme, parmi lesquels Plotin, Spinoza et Bergson mais aussi, semble-t-il, Kant. Enfin, nous consultons les boîtes 44A et B intitulées « Neurophysiologie, Lagache & EEG » où sont rassemblées les lectures et les notes de cours liées à la Licence de Psychologie à laquelle Foucault s’inscrit en 1949 avant d’obtenir ses Diplômes de Psychopathologie en juin 1952 et de Psychologie Expérimentale en juin 1953.

Normalien, philosophe et psychologue de la promotion 1946, Pierre Gréco (1927-1988) nous sert de guide dans ce parcours, à travers ses chroniques parues dans Les Études philosophiques en 1947, pour évoquer l’ambiance générale dans laquelle ont commencé pour le jeune Foucault les années d’apprentissage entre la rue d’Ulm et la Sorbonne.

Ecole normale supérieure. Promotion de 1946 : trombinoscope. - Paris.  Bibliothèque des lettres et sciences humaines de l'Ecole normale  supérieure. Cote :  PHO D/2/1946/1

    Ecole normale supérieure. Promotion de 1946 : trombinoscope. - Paris. 
    Bibliothèque des lettres et sciences humaines  de l'ENS. Cote :  PHO D/2/1946/1

Tags: , ,

Foucault lecteur de la philosophie analytique. (J. Guilhaumou).

 boite43/T0001444.jpeg

Alors qu’il occupe une chaire de philosophie à l’Université de Tunis, Michel Foucault, dans sa correspondance d’avril 1967, précise : « J’ai suspendu toute écriture pour regarder d’un peu près Wittgenstein et les analystes anglais », en espérant y trouver les « style et niveau d’analyse que je cherchais en pataugeant cet hiver » (Dits et Écrits, Gallimard tome I, 1994, p. 30).De fait, nous trouvons dans la boîte 43 des Archives Foucault 23 dossiers concernant la philosophie analytique. Ces dossiers comprennent 313 fiches classées sous 257 titres. L’ampleur de ces notes de lecture atteste que Michel Foucault considère comme partie prenante d’un même paradigme de la philosophie analytique aussi bien le positivisme logique du cercle de Vienne, autour de Carnap principalement, mais aussi de Schlick et Neurath, que les philosophes du langage ordinaire de l’école d’Oxford, en l’occurrence Searle, Austin, Strawson et Ryle. Michel Foucault consacre également des dossiers, dans le même ensemble, aux interlocuteurs majeurs des philosophes analytiques, principalement Charles Morris, Russell et Wittgenstein, et secondairement Frege et Moore. S’y adjoignent aussi de nombreux dossiers dont les contenus s’entrecroisent avec les dossiers auteurs. La présente exposition virtuelle met en ligne et commente la Bibliographie générale des ouvrages et articles lus, annotés, et traduits partiellement de l’anglais par Michel Foucault à propos de la philosophie analytique dans ses notes de lecture incluses dans les dossiers de la Boîte 43 tout en précédant sa présentation d’exemples de l’apport des références dans les fiches de lecture au plan thématique.


Tags: , ,