Joyeuses Inventions

Joyeuses Inventions


Bibliographie générale du projet Joyeuses Inventions

Sommaire de la bibliographie

    1. Références bibliographiques consacrées au réseau des recueils poétiques du site Joyeuses Inventions
    2. Culture du livre et pratiques éditoriales (XVIe-XVIIe siècles)
    3. Poétique du recueil et pratiques de compilation (XVIe-XVIIe siècles) 
    4. Théorie littéraire et génétique des textes
    5. Édition critique et humanités numériques
    6. Bibliographies, répertoires et notices 
    7. Projets numériques et sites de référence


Références bibliographiques consacrées au réseau des recueils poétiques du site Joyeuses Inventions

Revenir au sommaire

- Adams, A., « Textual Development in Corrozet's Hecatomgraphie », Emblematica, no 8.1, 1994, p. 43-59.
- Adams, A., « La conception et l'édition des livres d'emblèmes dans la France du XVIe siècle », Littérature, no 145, 2007, p. 10-22.
- Alonso, B., « Louise Labé, Olivier de Magny : dialogue poétique, dialogue politique », dans Clément M., Incardona J. (dir.), L’Émergence littéraire des femmes à Lyon à la Renaissance 1520-1560, Saint-Étienne, Publications de l’Université de Saint-Étienne, 2008, p. 107-122.
- Antonini-Trisolini, G., Pour une bibliographie des œuvres de Jean Marot, Genève, Droz, 1971, p. 107-150.
- Armstrong A., « Is this an ex-parrot ? The Printed Afterlife of Jean Lemaire de Belges’ Épîtres de l’Amant Vert », Journal de la Renaissance, vol. V, 2007, p. 323-336.
- Brot C., « Les Emblèmes d’Alciat dans l’histoire éditoriale lyonnaise des années 1530–1560“, Revue de l'Enssib, no 2, 2014. URL : http://bbf.enssib.fr/revue-enssib/consulter/revue-2014-02-004.
- Campanini M. et Réach-Ngô A., « Étudier les Thresor de la Renaissance aujourd’hui : outils, méthodes et enjeux », dans Bettoni A., Piva M. (dir.), Un trésor de textes. Images, présences et métaphores du trésor dans la langue et la littérature françaises, Florence, Olschki, 2020, p. 59-82.
- Chesney K., More Poèmes de transition. Notes on the Rondeaux of a Taylorian Manuscript, Oxford, Basil Blackwell, 1965.
- Chesney K., « Two Collections of Early Sixteenth-century French Rondeaux », Medium Aevum, no 40, 1971, p. 157–171.
- Dexter G., The Earliest French Emblems Books : sources and the composition of the Théâtre des bons engins by Guillaume de La Perrière and the Hecatomgraphie by Gilles Corrozet, diss. Birbeck College, U. of London, 1891 [thèse non publiée].
- Équipe Joyeuses Inventions (dir.), Circulation des écrits de la première modernité et Humanités numériques (actes du colloque à l’ENS Ulm, 4-5 juin 2019), Le Verger, à paraître en 2021.
- Féry-Hue F., « Au grey d’Amours... Pièces inédites du manuscrit Paris, Bibl. nat., fr. 1719, étude et édition », Le Moyen Français, no 27-28, 1991.
- Féry-Hue F.,, Cent cinq rondeaux d’amour. Un roman dialogué pour l’édification du futur François Ier, Turnhout, Brepols, 2011.
- Godet A., Le Parnasse des Poètes François Modernes de Gilles et Galliot Corrozet (1571,1572,1578). Édition critique, thèse dactylographiée, élaborée sous la direction de M. Clément, Université de Lyon 2, 2020.
- Graham D., « Récurrence, redondance, rupture : l’Emblème français de Gilles Corrozet et son rythme de lecture », Études littéraires, no 29.1, 1996, p. 47-57.
- Huchon M., « Le recueil de vraye poesie françoyse (1543) et ses avatars », La Poésie à la cour de François Ier, Paris, PUPS, Cahiers V.L. Saulnier no 29, 2011, p. 89-99.
- Hüe D., « Reliure, clôture, culture : le contenu des jardins », Vergers et jardins dans l’univers médiéval, Aix-en-Provence, CUERMA, 2014, p. 155‑175.
- Le Hir Y., « Un Roman d’amour en rondeaux », Travaux de linguistique et de littérature, 1979, XVII-1, p. 171-177.
- Lestringant F., « André de La Vigne et le Vergier d’honneur », Le Poète et son œuvre, Jean-Eudes Girot (dir.), Genève, Droz, 2004, p. 199-214.
- Kovacs S., « Staging lyric performances in early print culture : le Jardin de plaisance et Fleur de rethorique (c1501-1502) », French Studies, no 55, 2001, p. 1‑24.
- Mayer C.-A., « La Tierce Epistre de l’Amant verd de Jean Lemaire de Belges », De Jean Lemaire de Belges à Jean Giraudoux. Mélanges d’histoire et de critique littéraire offerts à Pierre Jourda, Paris, Nizet, 1970, p. 27-36.
- Mounier P., « Cent rondeaulx et cinq avec (c. 1510) : le premier roman épistolaire français ? », French Studies, no 4, vol. 71, 2017, p. 473-488. URL : https://muse.jhu.edu/article/677683/pdf (résumé).
- Ouvrard J.-P., « La Gélodacrye amoureuse de Claude de Pontoux, une pratique ménétrière de la poésie », Vaccaro J.-M. (dir.), Le Concert des voix et des instruments à la Renaissance, Paris, CNRS-Éditions, « Arts du spectacle », 1995, p. 505-524.
- Pallier D., « L’Officine plantinienne et la Normandie au XVIe siècle », Annales de Normandie, no 45, 1995, p. 245-264.
- Parra, Marine, …
- Parra M., « La Scénographie du Jardin de Plaisance d’Antoine Vérard, modèle d’un nouveau format éditorial ? », Seizième Siècle, no 14, 2018.
- Pascolo C., « Présence de Marot et du marotisme dans les recueils collectifs de chansons, de la Fleur de poësie françoyse au Courtisan amoureux », dans Defaux G., Simonin M. (dir.), Clément Marot « Prince des poëtes françoys » (1496-1544), Paris, Champion, 1997, p. 747-758.
- Pettegree, A. et al., French Vernacular Books : Books Published in the French Language before 1601, Leiden, Brill, 2007.
- Picot, Émile, « Cinq quarante-cinq Rondeaux d’amours, publiés d’après un manuscrit de la fin du XVe siècle », Romania, no 19, vol.  5, 1876, p. 390-393. URL : http://www.persee.fr/doc/roma_0035-8029_1876_num_5_19_6779_t1_0390_0000_1.
- Rawles S., « Corrozet’s Hecatomgraphie : Where did the Woodcuts come from and where did the go ? », Emblematica, no 3.1, 1988, p. 31-64.
- Rawles S., « The Full Truth about Daedalus : Denys Harsy’s introduction of the Emblems Books to the Lyons Market », Emblematica, no 7.2, 1993, p. 205-215.
- Rawles S., Denis Janot, Parisian Printer and Bookseller (1529–1544) : A bibliography, Leiden, Brill, 2017.
- Saulnier V.-L., « Sur George Chastelain poète et les rondeaux qu’on lui attribua », dans Payen J.-Ch., Régnier C. (dir.), Mélanges de langue et de littérature du Moyen Âge et de la Renaissance offerts à Jean Frappier, professeur à la Sorbonne, par ses collègues, ses élèves et ses amis, , Genève, 1970, t. 2, p. 987-1000.
- Saunders A., « Emblem Books for a Popular Audience ? Gilles Corrozet’s Hecatomgraphie and Emblèmes », Australian Journal of French Studies, no 17, 1980, p. 5-29.
- Saunders A., The Sixteenth Century French Emblem Book : A Decorative and Useful Genre, Genève, Droz, 1988.
- Sewright K., Poetic Anthologies Fifteenth-Century France and their Relationship to Collections of the French Secular Polyphonic Chanson, diss. Univ. N. C. Chap. Hill 2008 [thèse non publiée].
- Simonin M., « De Marot à Ronsard : les Traductions de latin en François (1550 et 1554) », dans Defaux G., Simonin M. (dir.), Clément Marot, « Prince des poëtes françoys » (1496-1996), , Paris, Classiques Garnier 1997, p. 759-782 ; repris dans L’Encre et la lumière, Genève, Droz, 2004, p. 681-703.
- Strivay, L., « Corrozet. Tradition de l’emblème, taxonomie zoologique et morale de l’espace », Marche romane, 1979, XXIX, 1-2, p. 25-29.
- Swift H., Gender, Writing, and Performance : Men Defending Women in Late Medieval France (1440-1538), Oxford, Oxford University Press, 2008.
- Taylor J., « La Mise en mélange au XVe siècle : feuilleter le Jardin de Plaisance », dans Le Goût du lecteur à la fin du Moyen Âge, Paris, Le Léopard d’Or, 2006, p. 47‑63.
- Tiemann B., Fabel und Emblem. Gilles Corrozet und die französische Renaissance, Fabel, München, Fink, 1974.
- Vène M., « “Pour ce qu’un bien caché [...] ne peult proffiter à personne“, “j’ay prins d’aultruy la pierre et le ciment“ : Gilles Corrozet, auteur et libraire, passeur de textes », Passeurs de textes : imprimeurs et libraires à l’âge de l’Humanisme (actes du colloque de Paris, 30-31 mars 2009), Paris, École nationale des chartes, 2012, p. 199-215.
- Vène M., Gilles Corrozet (1510-1568), libraire parisien, poète, historien : un esprit de la Renaissance, École nationale des chartes, 1996 [thèse non publiée].
- Winn M.-B., Anthoine Vérard, Parisian Publisher 1485-1512 : Prologues, Poems, and Presentations, Genève, Droz, 1997.

 

Culture du livre et pratiques éditoriales (XVIe-XVIIe siècles)

Revenir au sommaire

- Armstrong A., Technique and Technology. Script, Print, and Poetics in France, 1470-1550, Oxford, Clarendon Press, 2000.
- Armstrong A., Quainton M. (dir.), Book and Text in France, 1400-1600. Poetry on the Page, Farnham, Ashgate, 2007, p. 177-194.
- Armstrong E., Before Copyright, The French Book-Privilege System, 1498-1526, Cambridge, 1990.
- Arzoumanov A., Réach-N A., Tran T. (dir.), Le Discours du livre. Mise en scène du texte et fabrique de l’œuvre sous l’Ancien Régime, Paris, Classiques Garnier, 2011.
- Balsamo J., « Une institution littéraire de la Renaissance : La ‘‘Boutique de libraire’’ », R. Marchal (dir.), L’Écrivain et ses institutions, Boulogne, ADIREL, coll. Travaux de littérature, XIX, Droz, 2006, p. 75-95.
- Berthon G., « Cadavres exquis bibliographiques. Ce qu’enseignent deux singuliers montages de libraire sur le marché du livre poétique au XVIe siècle », R. Mouren (dir.), Histoire et civilisation du livre, « Le livre au centre des études seiziémistes », IX (2013), p. 53-72.
- Blair A., Too Much to Know : managing scholarly information before the modern age, New Haven, Yale University Press, 2010.
- Brown C. J., Poets, Patrons and Printers : Crisis of Authority in Late Medieval France, Ithaca, Cornell University Press, 1995.
- Chartier R., La Main de l'auteur et l'esprit de l'imprimeur. XVIe-XVIIIe siècle, Paris, Gallimard, 2015.
- Chèvre M., « Notes sur des impressions à la marque d’Icare », Gutenberg Jahrbuch, 1959, p. 79-84.
- Colard J.-M., « L’apparition du paratexte », Gally M. et Jourde M. (dir.), L’Inscription du regard : Moyen Âge, Renaissance, Paris, École Normale Supérieure, Éditions Fontenay-Saint-Cloud, 1995, p. 315-335.
- Compère M.-M., Couzinet M.-D. et Pédeflous O., « Éléments pour l’histoire d’un genre éditorial », Histoire de l’éducation, no 124, 2009, p. 27-49.
- Coq D., « Les débuts de l’édition en langue vulgaire en France : publics et politiques éditoriales », Sonderdruck aus Gutenberg-Jahrbuch, 1987, p. 59-72.
- Crescenzo R., Histoire de la littérature française du XVIe siècle, Paris, Champion, 2001, notamment les chapitres « Société, mondes littéraires, écrivains » et « Production, édition et médiations des œuvres littéraires ».
- Desan P., « Préfaces, prologues et avis au lecteur : stratégies préfacielles à la Renaissance », Cornilliat F., Langer U., Kelly D. (dir.), What is Literature ? 1100-1600, Lexington, French Forum Publishers, 1993, p. 101-122.
- Desan P., L’Imaginaire économique de la Renaissance, Mont-de-Marsan, Éditions InterUniversitaires, 1992.
- Furno M. (dir.), Qui écrit ? Figures de l’auteur et des co-élaborateurs du texte XVe-XVIIIe siècle, Lyon, École Normale Supérieure Éditions / Institut d’Histoire du Livre, 2009.
- Grafton, Antony, The Culture of Correction in Renaissance Europe, (The Panizzi Lectures 2009), London, The British Library, 2011.
- Hoek Leo H., La Marque du titre. Dispositifs sémiotiques d’une pratique textuelle, La Haye, Mouton, 1981.
- Jeanneret M., Perpetuum mobile : métamorphoses des corps et des œuvres, de Vinci à Montaigne, Paris, Macula, 1997.
- Jouhaud C., Viala A. (dir.), De la publication. Entre Renaissance et Lumières, Paris, Fayard, 2002.
- Keller- Rahbé E. (dir.), Les Arrière-boutiques de la littérature : auteurs et imprimeurs-libraires aux XVIe et XVIIsiècles, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2010.
- Keller- Rahbé E. (dir.), Privilèges de librairie en France et en Europe – XVIe-XVIIe siècles, Paris, Classiques Garnier, 2017.
- Maclean I., Learning and the Market place. Essays in the history of the early modern book, Leyde, Brill, 2009, chapitre « Competitors or Collaborators ? Sebastian Gryphius and his Colleagues in Lyon, 1528-1556 ».
- Martin H.-J., « Classements et conjonctures » dans  R. Chartier et H.-J. Martin (dir.), Histoire de l’édition française. Tome 1. Le livre conquérant. Du Moyen Âge au milieu du XVIIe siècle, Paris, Promodis / Cercle de la Librairie, 1982, p. 529-564.
- Martin H.-J., La Naissance du livre moderne (XIVe-XVIIe siècles). Mise en page et mise en texte du livre français, Paris, Éditions du Cercle de la Librairie, 2000.
- Martin H.-J., Livre, pouvoir et société à Paris au XVIIe siècle (1598-1701) [1969], t. 1, Genève, Droz, 1999.
- Mellot J.-D., L’Édition rouennaise et ses marchés (vers 1600-vers 1730) : dynamisme provincial et centralisme parisien, Paris, École des chartes, 1998.
- Ouvry-Vial B., Réach-N A., L’Acte éditorial. Publier à la Renaissance et aujourd’hui, Paris, Classiques Garnier, « Pratiques éditoriales », 2010.
- Parent-Charon A., Les Métiers du livre à Paris au XVIe siècle (1535-1560), Genève, Droz, 1974.
- Polizzi G., Réach-N A., Le Livre, « produit culturel ? ». Politiques éditoriales, stratégies de librairie et mutations de l’objet de l’invention de l’imprimé à la révolution numérique, Paris, Ôrizons, 2012.
- Rajchenbach É., « Mais devant tous est le Lyon marchant », Construction littéraire d'un milieu éditorial et livres de poésie française à Lyon (1536-1551), Genève, Droz, 2016.
- Réach-N A., « Séries et collections éditoriales, procédé d’agencement éditorial ou résultat rétrospectif d’une étude de corpus ? », RHR, juin 2012, p. 115-134.
- Réach-N A., « De l’espace du livre à l’espace de l’œuvre : la consécration du fait littéraire à la Renaissance », dans Milon A. et Perelman M., Le Livre et ses espaces, Paris, Presses Universitaires de Paris 10, 2007.
- Réach-N A., L’Écriture éditoriale à la Renaissance. Genèse et promotion du récit sentimental français (1530-1560), Genève, Droz, 2013.
- Riffaud A., Archéologie du livre français moderne, Genève, Droz, 2011.
- Riffaud A. (dir.), Écrivain et imprimeur, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010.
- Roudaut F., « Classements et bibliothèques à la Renaissance. Quelques éléments », Babel, 6, 2002, p. 151-168.
- Sabourin L. (dir.), Le Statut littéraire de l’écrivain, dénomination, condition, représentation, Boulogne, ADIREL, Travaux de littérature, vol. XX, 2007.
- Schuwey Ch., « Aux enseignes de papier : les recueils comme plateformes de publication », Genèse des corpus littéraires à l’âge classique, CELLF Paris-Sorbonne, 21 juin 2013, p. 33-39, en ligne : http://www.cellf.paris-sorbonne.fr/sites/default/files/articles/actes_jejc-juin_2013.pdf
- Schuwey Ch., Un entrepreneur des lettres au XVIIe siècle. Donneau de Visé, de Molière au Mercure galant, Paris, Classiques Garnier, 2020.
- Simonin M., « Des projets littéraires et de leurs réalisations éditoriales à la Renaissance », Cahiers de l’association internationale des études françaises, no 51, 1999, p. 183-203.
- Simonin M., « Tests et tâtonnements : poétiques des éditions ‘à l’essai’ au XVIe siècle », dans E. Mosele (dir.), Riflessioni teoriche e trattati di poetica tra Francia e Italia nel Cinquecento, actes du colloque (Malcesine, 1997), Fasano, Schena Editore, 1999, p. 17-34.
- Simpson P., Proof-Reading in the Sixteenth, Seventeenth and Eighteenth Centuries, Oxford, 1935 [rééd. 1970].
- Veyrin-Forrer J., « Fabriquer un livre au XVIe siècle », dans Histoire de l’édition française, t. 1 : Le Livre conquérant, du Moyen Âge au milieu du XVIIe siècle, dir. H.-J. Martin et R. Chartier, Paris, Promodis, 1982, p. 279-301.
 

Poétique du recueil et pratiques de compilation (XVIe-XVIIe siècles)

Revenir au sommaire

- Alduy C., « Les "Amours" au XVIe siècle ou le recueil comme genre macrotextuel », Langlet I. (dir.), Le Recueil littéraire. Pratiques et théorie d’une forme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2003, p. 21-34.
- Alduy C., Politique des Amours : poétique et genèse d’un genre français nouveau (1544-1560), Genève, Droz, 2007.
- Arbour R., Un Éditeur d'œuvres littéraires au XVIIe siècle : Toussaint du Bray (1604-1636), Genève, Droz, 1992.
- Ayres-Bennett W. et Volpilhac-Auger C., « Compilations, recueils, collections », French Studies Bulletin, juillet 2011, vol. 65, no 3, p. 301-305.
- Balavoine C., « Bouquets de fleurs et colliers de perle » dans Les formes brèves de la prose et le discours discontinu (XVIe-XVIIe siècles), Paris, Vrin, 1984, p. 51-71.
- Beaulieu J.-Ph., (dir.), « Le simple et le multiple : la disposition du recueil à la Renaissance », Études françaises, vol. 38, n° 3, 2002, p. 5-105.
- Berriot-Salvadore É., Mouren R., Rajchenbach É., « Collections, œuvres, séries, corpus : rassembler les textes à la Renaissance », Réforme, Humanisme, Renaissance, no 74, 2012.
- Bessire F., « L’Écrivain-éditeur du Moyen-Âge à la fin du XVIIIe siècle », Travaux de littérature, no 14, Genève, Droz, 2001.
- Beugnot B., « Des muses ouvrières : considérations sur les instruments de l’invention », Les Lieux de mémoire et la fabrique de l’œuvre, Tübingen, G. Narr (Biblio 17), 1993, p. 27-38.
- Beugnot B., « Florilèges et Polyantheae : Diffusion et statut du lieu commun à l’époque classique », Études françaises, 1977, vol. 13, no 1-2, p. 119-141.
- Blair A., « Le florilège latin comme point de comparaison », Extrême-Orient Extrême-Occident, janvier 2007, p. 185204.
- Bohnert C. et Gevrey F. (dir.), L’Anthologie: histoire et enjeux dune forme éditoriale du Moyen âge au XXIe siècle, vol. 1, Reims, Université de Reims Champagne-Ardenne, 2014.
- Bollet D. et Moncond’huy D. (dir.), La Constitution du texte : le tout et ses parties. Renaissance-Âge classique, La Licorne, 46, 1998.
- Bombart M., Méchoulan É., Politiques de l'épistolaire au XVIIe siècle. Autour du Recueil Faret, Paris, Classiques Garnier, 2011.
- Bombart M., « Pratiques et politiques de l’œuvre complète au XVIIe siècle : geste éditorial et institution littéraire », B. Didier, J. Neefs et S. Rolet (dir.), Composer, rassembler, penser les « œuvres complètes », Paris, Presses Universitaires de Vincennes, 2012, p.113-138.
- Bombart M., Cartron M., Rosellini M. (dir.), Recueillir, lire, inscrire. Recueils et anthologies à l’époque moderne, Pratiques et formes littéraires – Cahiers du GADGES, no 17, 2020. URL : https://publications-prairial.fr/pratiques-et-formes-litteraires/index.php?id=144.
- Bombart M. et Peureux G., « Politiques des recueils collectifs dans le premier XVIIe siècle. Émergence d’une norme linguistique et sociale », Le Recueil littéraire : pratiques et théories d’une forme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2003, p. 239-256.
- Bourqui C. et Schuwey C., « Des Nouvelles Nouvelles au Mercure galant: les nouvellistes comme stratégie d’énonciation », Dix-septième siècle, mars 2016, no 270, p. 2334.
- Bray B., L’Art de la lettre amoureuse. Des manuels aux romans, La Haye/Paris, Mouton, 1967.
- Buron E., « L'autorité du compilateur dans quelques recueils français de la Renaissance », Extrême-Orient, Extrême-Occident, 2003, no 25, p. 169-184.
- Buron E., « Le Réemploi dans les Escriz de divers Poëtes à la louenge de Louïze Labé (Baïf, Tyard et Scève) », BHR, t. LXVII, 2005, p. 575-596.
- Buzon C. (de) et Clément M., « Œuvres et collection : l’emploi du mot œuvres dans un titre français avant 1560 et l’impression des Œuvres d’un auteur avant 1560 en France », RHR, n° 74, juin 2012, p. 135-159.
- Campanini M., In forma di lettere. La finzione epistolare in Francia dal Rinascimento al Calssicismo, Venise, Supernova, 2011.
- Campanini M., Fragmentation et unité du récit : autour de la genèse du roman par lettres, dans M. Escola, J. Herman, L. Omacini, P. Pelckmans et J.-P. Sermain (dir.), La partie et le tout. La composition du roman, de l’âge baroque au tournant des Lumières Louvain, Peeters, 46,  2011, p. 337-347.
- Campanini M., « Scrittura epistolare e letterarietà: aspetti e funzioni del  peritesto in alcune raccolte di lettere francesi tra Cinquecento e Seicento », Rivista di Letterature moderne e comparate, LXII, 4, 2009, p. 381- 414.
- Campanini M., « Le forme dell’io nella scrittura epistolare: le raccolte di lettere tra modello retorico e invenzione letteraria », dans L’auteur à la Renaissance, dir. Rosanna Gorris Camos et Alexandre Vanautgaerden, Turnhout, Brepols, 2009, p. 543-556.
- Cazes H., « De sortilèges en florilèges, suites et séries livresques au XVIe siècle », Bertrand Rougé (dir.), Suites et séries, Actes du 3e colloque du CICADA (3-5 décembre 1992), Pau, Presses de l’Université de Pau, 1994, p. 15-22.
- Cazes H., « Les mille et une pages d’Henri Estienne et de ses lecteurs : le recueil infini », Le simple, le multiple : la disposition du recueil à la Renaissance, Études françaises, vol. 38, numéro 3, 2002, p. 71-80.
- Clément M., « Un geste poétique et éditorial en 1536 : Le Recueil de vers latins, et vulgaires de plusieurs Poëtes Françoys, composés sur le trespas de feu Monsieur le Daulphin », Réforme, Humanisme, Renaissance, n°62, 2006, p. 31-43.
- Clubb L.-G. et Clubb B.-W.-G., « Building a Lyric Canon : Gabriel Giolito and the Rival Anthologists, 1545-1590 », Italica, LXVIII, 3, automne 1991, p. 332-344.
- Cœurdevey A., « Les recueils d’Airs de Le Roy & Ballard », Revue de Musicologie, t. 96, n° 1, 2010, p. 7-33.
- Contes et Discours bigarrés, actes du colloque du 18 mars 2010, Cahiers V.L. Saulnier n°28, Paris, PUPS, 2011.
- Courcelles D. de, (dir.), Ouvrages miscellanées et théories de la connaissance à la Renaissance, Paris, École des Chartes, 2003.
- Dauvois N. et Martin D. (dir.), Le Recueil poétique à la Renaissance, RHR, 62, 2006.
- Dauvois N., « L’exemple des recueils collectifs de poèmes au début de l’imprimerie », Réforme, Humanisme, Renaissance : « Table ronde sur le recueil (25 janvier 2003) », 57, décembre 2003, p. 165-169.
- Denis D., « Les Chroniques du samedi de Scudéry. Du recueil à l’œuvre collective », Seventeenth-Century French Studies, no 24, 2002, p. 1-15.
- Dobbins F., « Recueils collectifs de musique et de poésie », in Le Poète et son œuvre : De la composition à la publication, Genève, Droz, 2004, p. 147-171.
- Driver M. W., « When Is a Miscellany Not Miscellaneous? Making Sense of the “Kalender of Shepherds” », The Yearbook of English Studies, 2003, vol. 33, p. 199214.
- Gayard L. et André M.-F., « «Miscellanées, collages et commentaires: fragments dun discours littéraire de la Renaissance à nos jours (1)» », Rue Descartes, 28 mars 2014, no 80, p. 100-114.
- Gefen A., « La communauté des morts. Les recueils de "Vies" », dans Langlet I. (dir.), Le Recueil littéraire. Pratiques et théorie d’une forme, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 47-60.
- Gueudet G., « Archéologie d’un genre : les premiers manuels français d’art épistolaire », Mélanges sur la littérature de la Renaissance à la mémoire de V.-L. Saulnier, Genève, Droz, p. 87-98.
- Hardman Ph. (dir.), « Medieval and Early Modern Miscellanies and Anthologies », Yeanbook of English Studies, 33, 2003.
- Horster M. et Reitz C. (eds.), Condensing texts, condensed texts, Stuttgart, F. Steiner, 2010.
- Huchon M., « Le Recueil de vraye poesie françoyse (1543) et ses avatars », La Poésie à la cour de François Ier, Paris, Presses de l’université de Paris-Sorbonne, Cahiers V. L. Saulnier 29, 2012, p. 89-99.
- Jones-Davies M.-Th., Culture, collections, compilations, Paris, Champion, 2005.
- Kiès Nicolas, « Cum grano salis: l’apophtegme humoristique dans la seconde moitié du XVIe siècle », Littératures classiques, 22 juillet 2014, no 84, p. 97118.
- Knight J. T., « Fast Bind, Fast Find: The History of the Book and the Modern Collection », Criticism, 2009, vol. 51, no 1, p. 79-104.
- Knight J. T., Bound to Read: Compilations, Collections, and the Making of Renaissance Literature, Philadelphia, University of Pennsylvania Press, 2013.
- Kovacs S., « Formes de médiation du texte littéraire : usages de l’anthologie imprimée au XVIe siècle », Communications et langages, septembre 2001, n° 129, p. 110-124.
- Lallemand M.-G., Speyer, M. (dir.), Usages du « copier-coller » aux XVIe et XVIIe siècles : extraire, réémployer, recomposer, Caen, Presses universitaires de Caen, à paraître en 2021.
- Lerer S., « Medieval English Literature and the Idea of the Anthology », PMLA, 1 oct. 2003, vol. 118, no 5, p. 12511267.
- Lionetto A. (dir.), Œuvre collective et sociabilité du xve au xviie siècle, Le Verger, Bouquet xiii, 2019.
- Lionetto A., Monferran J.-Ch., Fleurs et jardins de poésie. Les anthologies de poésie française au xvie siècle (actes du colloque en Sorbonne, 18-19 janvier 2019), Paris, Classiques Garnier, à paraître en 2021.
- Maillard J.-F., « Recueils et anthologies des Estienne : une politique éditoriale ? », Culture : collections, compilations, Paris, Champion, 2005, p. 105-118.
- Maira D., Typosine, la dixième muse. Formes éditoriales des "canzonieri" français (1544-1560), Genève, Droz, 2007.
- Martin D., « Le Recueil poétique au XVIe siècle : fixité, plasticité, mobilité, modularité ». Réforme, Humanisme, Renaissance : « Table ronde sur le recueil (25 janvier 2003) », 57, décembre 2003, p. 169-172.
- Martin D., Signe(s) d’amante. L’agencement des Euvres de Louïze Labé Lionnoize, Paris, Champion, 1999.
- Moss A., Les Recueils de lieux communs. Apprendre à penser à la Renaissance, (Printed Commonplace-books and the Structuring of Renaissance Thought, Oxford University Press, 1996 ; trad. Genève, Droz, 2002.
- Müggler N…
- Petitjean J., « Compiler. Formes, usages et pratiques », Hypothèses, 1 mars 2009, vol. 13, no 1, p. 1525.
- Peureux G., La Muse satyrique (1600-1622), Genève, Droz, 2014.
- Rajchenbach é., « The Deploration de Venus sur la mort du bel Adonis : A Successful Anthology in Mid.-16th Century Lyons », S. Alyn-Stacey, S. Barker et P. Bromilow (sir.), Reading Anthologies in Renaissance Europe 1450-1650, à paraître chez Brill.
- Réach-N A., « La mise en recueil des narrations renaissantes ou l’art de la bibliothèque portative », Ouvry-Vial B. et Réach Ngô A. (dir.), L’Acte éditorial. Publier à la Renaissance et aujourd’hui, Paris, Classiques Garnier, 2010, p. 125-147.
- Réach-N A., « Partage de l’autorité et anonymisation de l’œuvre : patronymes et signatures dans l'œuvre imprimée de François Patrice de Sienne », dans Parmentier B. (dir.), L’Anonymat de l’œuvre à l’époque moderne, Littératures classiquesno 80, 2013, p. 19-33.
- Réach-N A., « Compilations imprimées à la Renaissance : François Patrice de Sienne réinventé dans l’atelier de l’imprimeur », communication au colloque Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre, juin 2012, actes à paraître chez Classiques Garnier, 2012, p. 163-183.
- Regalado N., « Gathering the Works: The «Œuvres de Villon» and the Intergeneric Passage of the Medieval French Lyric into Single-Author Collections », L’Esprit Créateur, 1993, vol. 33, p. 87100.
- Rochais H.-M., Delhaye P., Richard M., « Florilèges spirituels », Dictionnaire de spiritualité, Paris, Beauchesne, t. 5, 1964, p. 435-512.
- Santagata M. et Quondam A., Il Libro di poesia dal copista al tipografo, Ferrara, Edizioni Panini, 1989.
- Schapira N., Un Professionnel des lettres au XVIIe siècle : Valentin Conrart, Seyssel, Champ Vallon, 2003, p. 59-67.
- Speyer, M., Briller par la diversité : les recueils collectifs de poésies au XVIIe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2021, à paraître.
- Taylor A., « Manual to Miscellany: Stages in the Commercial Copying of Vernacular Literature in England », The Yearbook of English Studies, 2003, vol. 33, p. 1-17.
- Thomine M.-C., « Facéties fin de siècle : le Recueil de plusieurs plaisantes nouvelles, apophtegmes et recreations diverses publié à Anvers par Antoine Tyron en 1578 et les Contes et Discours d'Eutrapel de Noël Du Fail (1585) », Perspectives facétieuses, Dominique Bertrand (dir.), Paris, Classiques Garnier, à paraître.
- Thomine M.-C., « Mélange, bigarrure, farcissure : les conceptions de l’hybride dans le récit bref au XVIe siècle », dans Baby H., (dir.), Fiction narrative et hybridation générique dans la littérature française, actes du colloque de Nice d’octobre 2005, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 73-90.
- Uetani T., Demonet M.-L, Jimenes R., « Notice 21 : Bibliothèque ou fleurs des Lettres françaises », F. Barbier, T. Dubois et Y. Sordet., De l’argile au nuage : une archéologie des catalogues (IIe millénaire av. J.-C. – XXIe siècle), Éditions des Cendres / Bibliothèque Mazarine /Bibliothèque de Genève, 2015, p.223-227.
- Viet N., « Un libraire parisien aux commandes : conception d’une trilogie narrative dans l’“atelier” d’Antoine Vérard (Paris, 1485-1512) », dans Réach-Ngô A. (dir.), Créations d’atelier. L’éditeur et la fabrique de l’œuvre à la Renaissance, Paris, Classiques Garnier, 2014, p. 31-49.
- Viet N., « Æsopus auctor pluralis. Partage de l’auctorialité dans les recueils ésopiques du Moyen Âge et de la première Renaissance », Le Fablier, n°26, 2015, p. 41-52.
- Viet N., « La narration brève », Y. Chevrel et J.-Y. Masson (dir.), Histoire des traductions en langue française, V. Duché (dir.), vol. « XVe-XVIe siècles », Paris, Verdier, 2015, p. 919-929.
- Viet N., « Das Parangon de nouvelles als Spiegel europäischer Novellenkunst. Zur Rezeptions- und Gattungsgeschichte der Novelle in der französischen Frührenaissance », actes du colloque international « Schwanksammlungen im Frühneuzeitlichen Medienumbruch », Bâle, 6-8 mars, 2014,  Germanisch-Romanische Monatsschrift, à paraître.
- Vignes J., « "Recueillants les fleurs du sçavoir… ". Discontinuité anthologique et continuité poétique dans la littérature gnomique du XVIe siècle », Boillet D., Moncond’huy D. (dir.), Discontinuité et/ou hétérogénéité de l’œuvre littéraire, Les Cahiers Forell 8, 1997, p. 7-36.
- Vignes J., « Les modes de diffusion du texte poétique dans la seconde moitié du XVIe siècle. Essai de typologie », in Le Poète et son œuvre à la Renaissance. De la composition à la publication, Actes du colloque de Valenciennes, 20-21 mai 1999, éd. J.-E. Girot, Genève, Droz, 2004, p. 173-198.
- Woodmansee M., « On the author effect: Recovering collectivity », Cardozo Arts & Ent. LJ, 1991, vol. 10, p. 279.
 

Théorie littéraire et génétique des textes

Revenir au sommaire

- Adam J.-M. (dir.), Faire texte. Frontières textuelles et opérations de textualisation, Besançon, Presses universitaires de Franche-Comté, 2015.
- Anokhina O. et Pétillon S. (dir.), Critique génétique. Concepts, méthodes, outils, Paris, Éditions de l'IMEC, 2009 notamment l’article de B. Beugnot, « La génétique : questions de frontières », p. 33-45.
- Beugnot B., « Genèse et génétique : commencement et origine de l'invention », Revue d'histoire littéraire de la France, « L'histoire littéraire au Québec », n˚1, 2011, p. 123-132.
- Beugnot B., « Perspective et prospective. Pour une génétique de l’invention classique », P. Dandrey (dir.) Génétique matérielle, génétique virtuelle, Laval, Presses Universitaire de Laval, 2009, p. 19-26.
- Bravo B., Iglésias C. et Sangirardi G. (dir.), La Renaissance des genres. Pratiques et théories des genres littéraires entre Italie et Espagne (XVe-XVIIe siècles), Dijon, EUD, 2012.
- Céard J., « La notion de corpus : éléments pour un essai de typologie et de définition », M.-Th. Jones Davies, Culture : collections, compilations, Paris, Champion, 2005, p. 33-43.
- Cerquiglini B., Éloge de la variante, Paris, Cerf, 1989.
- Crasson A. (dir.), L’édition du manuscrit. De l’archive de création au scriptorium électronique, Louvain-La-Neuve, Academia-Bruylant, 2008.
- De Biasi P.-M, La Génétique des textes, Paris, CNRS Éditions, 2011.
- D’Iorio P., « Qu’est-ce qu’une édition génétique numérique ? », Genesis n°30, 2010, p. 49-53.
- Di Stefano G., Bidler R.-M. (dir.), Du Manuscrit à l’imprimé, actes du colloque international organisé à l’Université McGill de Montréal, Le Moyen Français, 22, 1989.
- Ferrand N. (dir.), La Genèse des textes dans l’Europe à l’âge moderne. Etudes de cas, de Leibniz à Ugo Foscolo, CNRS-Éditions, à paraître.
- Grésillon A., « Mise au net : une critique génétique sans brouillons ? », B. Beugnot et R. Melançon (dir.), Les Voies de l'invention aux XVIe et XVIIe siècles. Études génétiques, Paragraphes, n° 9, 1993, p. 227-232.
- Grésillon A., « Qu’est-ce que la génétique ? Aide-mémoire et propositions théoriques », P. Dandrey (dir.), Génétique matérielle, génétique virtuelle. Pour une approche généticienne des textes sans archives, Québec, Presses de l’université de Laval, 2009, p. 11-17.
- Grésillon A., Lebrave J.-L. (dir.), Écrire aux XVIIe et XVIIIe siècles. Genèses de textes littéraires et philosophiques, Paris, CNRS Éditions, 2000.
- Hay L., « “Le texte n’existe pas”. Réflexions sur la critique génétique », Poétique, no 62, 1985, p. 147-158.
- Jeanneret M., « Chantiers de la Renaissance. Les variations de l’imprimé au XVIsiècle », Genesis, 6, 1994, p. 25-45.
- Jeanneret M., Perpetuum mobile : métamorphoses des corps et des œuvres, de Vinci à Montaigne, Paris, Macula, 1997.
- Lebrave J.-L., « Comment représenter la genèse ? », Genesis n°27, 2006, p. 11-18.
- Losse D. N., « From auctor to auteur, authorization and appropriation in the Renaissance », Medievalia et humanistica, 16, 1988, p. 153-163.
- Magnien-Simonin C., « Dans les marges : Étienne Pasquier correcteur de ses Poemata de 1585 », Marginalités et Littérature. Hommage à Christine Martineau-Génieys, Nice, Université de Nice-Sophia Antipolis, 2000, p. 239-248.
- Mahrer R., « La genèse post-éditoriale : un champ de recherches ouvert par la philologie numérique, RHLF, 2016/3 (vol. 116), p. 573-594.
- Maillard J.-F., « De la maquette autographe à l’imprimé : La somptueuse et magnifique entrée du roi Henri III à Mantoue par Blaise de Vigenère (1576) », dans P. Aquilon & H.-J. Martin (dir.), Le Livre dans l’Europe de la Renaissance, actes du colloque, Tours, 1985, Paris, Promodis, 1988, p. 71-90.
- Mortgat-Longuet E., Clio au Parnasse. Naissance de l’« histoire littéraire » française aux XVIe et XVIIe siècles, Paris, Honoré Champion, 2006.
-Peureux G., « Un Dossier documenté. Sur la genèse du Moyse sauvé de Saint-Amant », P. Dandrey (dir.), Génétique matérielle, génétique virtuelle. Pour une approche généticienne des textes sans archives, Laval, Presses Universitaires de Laval, 2009, p. 263-276.
- Peureux G., « Le ‘manuscrit de Maastricht’ (cir. 1635). Comment étudier la genèse d’une œuvre sans contexte ? », N. Ferrand (dir.), La Genèse des textes dans l’Europe à l’âge moderne. Etudes de cas, de Leibniz à Ugo Foscolo, CNRS-Editions, à paraître.
- Rouget F., Ronsard et le livre : étude de critique génétique et d’histoire littéraire. Première partie : lectures et textes manuscrits, (Cahiers d’Humanisme et Renaissance, n° 95), Genève, Droz, 2010 ; Seconde Partie : Les livres imprimés, Genève, Droz, 2012.
- Sankey M. et King M., « The Question of Authorship in Cyrano de Bergerac’s Voyage dans la lune : a Computer-Assisted Statistical Analysis », The Culture of the Book. Essays from two Hemispheres in honour of Wallace Kirsop, Melbourne, Bibliographical Society of Australia and New Zealand, 1999, p. 136-147.
- Terreaux L., Ronsard correcteur de ses œuvres. Les variantes des Odes et des deux premiers livres des Amours, Genève, Droz, 1968.
 

Édition critique et humanités numériques

Revenir au sommaire

- Apollon D., « Les Nouveaux régimes de l’édition critique numérique », colloque « Patrimoine et humanités numériques », dir. Cécile Maynard, Thomas Lebarbé et Sandra Costa, Grenoble, juin 2014 (à paraître).
- Bartscherer T. et Coover R., Switching codes: thinking through digital technology in the humanities and the arts, Chicago, University of Chicago Press, 2011.
- Bénévent C., Jimenes R., Sarah G., « Gestion informatisée des écritures anciennes » (actes du colloque de Tours, mai 2013), numéro spécial de la revue Document numérique, 2013, n° 3, p. 113-139.
- Bernard M. et Bohet B., « Lit-on le même texte littéraire sur papier et sur un support numérique ? », séminaire « Le littéraire, du papier au numérique », 22 octobre 2013, centre de recherche Hubert de Phalèse, Paris 3.
- Berra A., « Faire des humanités numériques », Pierre Mounier (dir.), Read/Write Book 2, Marseille, OpenEdition Press, 2012, p. 25-43.
- Bolter J. D., Writing Space. Computers, Hypertext, and the Remediation of Print, Londres, Routledge, 2001.
- Bourqui C., « Édition en ligne et réviviscence des textes », colloque de Cerisy, « L’Internet littéraire francophone », Michel Bernard et Patrick Rebollar (dir.), août 2005. [Enregistrement audio en ligne : http://www.berlol.net/ILF2005/ILF2005x.htm].
- Charnois T. et Legallois D., « Que faire des corpus (une fois) numérisés ? L’exemple du discours littéraire », Université Caen/ MRSH, 4 juin 2013, http://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/document_numerique/959
- Citton Y., L’Avenir des humanités : économie de la connaissance ou cultures de l’interprétation, Paris, La Découverte, 2010.
- Clivaz C., « Les Humanités délivrées. Savoir et culture réinventés hors du livre », Revue d’anthropologie des connaissances, 2014/4, vol. 8, no 4, p. 681-704.
- Dacos M., Mounier P., L’édition électronique, La Découverte (« Coll. Repères »), Paris, 2010.
- Doueihi M., La grande conversion numérique, Paris, Seuil, 2008.
- Doueihi M., Qu’est-ce que le numérique ?, Paris, PUF, 2013.
- Demonet M.-L., « La Renaissance numérique: les Bibliothèques Virtuelles Humanistes », J.-L. Lebrave and A. Bozzi (dir.), Euroconférence Digital technology and philological disciplines, Castelvecchio Pascoli, Linguistica computazionale, XX-XXI, 2004, p. 175-185.
- Doueihi M., Pour un humanisme numérique, Paris, Seuil, 2011.
- Grandjean M., « La Connaissance est un réseau. Perspective sur l’organisation archivistique et encyclopédique », Les Cahiers du numérique, no 2014-3, vol. 10, p. 37-54.
- Jimenes R., André J., « Transcription et codage des imprimés de la Renaissance : réflexion pour un projet d’Inventaire des Caractères anciens », dans Gestion informatisée des écritures anciennes, numéro spécial de la revue Document numérique, n° 3, 2013, p. 113-139.
- Landow G. P., Hypertext, 3.0. Critical Theory and New Media in an Era of Globalization, Baltimore, John Hopkins University Press, 2006.
- Moretti F., Graphes, cartes et arbres: Modèles abstraits pour une autre histoire de la littérature (2005), Paris, Les Prairies ordinaires, 2008.
- Mounier P. (dir.), Read/Write Book 2: Une introduction aux humanités numériques, Marseille, OpenEdition Press, 2012.
- Noille C., « À quoi servent les éditions numériques ? » : http://ouvroir-litt-arts.univ-grenoble-alpes.fr/carnets/blog/%C3%A0-quoi-servent-les-%C3%A9ditions-num%C3%A9riques
- Pety D. (dir.), Patrimoine littéraire en ligne: la renaissance du lecteur ?, Chambéry, Université Savoie Mont Blanc, 2015.
- Schuwey Ch., « Faire lire les Nouvelles Nouvelles (1663) de Donneau de Visé : défis et opportunités d'une édition en ligne », Pety, Dominique (dir.), Patrimoine littéraire en ligne : la renaissance du lecteur ?, Chambéry. Université de Savoie Mont Blanc, 2016, p. 69-89.
- Schuwey Ch., Interfaces. L’Apport des humanités numériques à la littérature, Neuchâtel, Livreo-Alphil, 2019.
- Schuwey Ch., « Le Mercure galant : un recueil interactif », Cahiers du dix-septième, XVI, 1, 2015, p. 48-62, en ligne : http://se17.bowdoin.edu/cahiers-dix-septieme/2015-volume-xvi-1.
- Speyer M., « La base de données comme chaînon entre bibliographie matérielle et interprétation esthétique », dans Bombart M, Cornic S., Keller-Rahbé E., Rosellini M. (dir.), « À qui lira ». Littérature, livre et librairie en France au XVIIe siècle, Tübingen, G. Narr (Biblio 17), 2020, p. 707-717.
- Vidal G., Laroche F., « Vers des applications numériques “durables” pour les institutions patrimoniales », rapport d’étude du réseau Usages des Patrimoines Numérisés : http://udpn.fr/IMG/pdf/rapport_final_v7_pw.pdf
Leriche F., « Quel balisage pour les corpus épistolaires numériques ? De l’annotation traditionnelle du « document » à une analyse générique et pragmaticienne » dans Rastier, F. et Ballabriga, M., Corpus en lettres et sciences sociales, Paris, Texto, 2006, URL : http://www.revue-texto.net/Parutions/Livres-E/Albi-2006/Sommaire.html

Bibliographies, répertoires et notices

Revenir au sommaire

- Adams A. Rawles, S., Saunders, A., A Bibliography of French Emblem Books of the Sixteenth and Seventeenth Centuries, Genève, Droz, 2002.
- Brunet J.-Ch., Manuel du libraire et de l’amateur de livres, Paris, Didot frères, 1860-1865, 6 vol. + 2 vol de supplément.
- Lachèvre F., Bibliographie des recueils collectifs de poésie du XVIe siècle : du « Jardin de plaisance », 1502 aux recueils de Toussaint Du Bray, 1609, Paris, Champion, 1922.
- Lepreux, G., Gallia typographica, Province de Normandie, Paris, H. Champion, 1912.
- Mellot J.-D., Queval, É. et al., Répertoire d’imprimeurs / libraires (vers 1500-vers 1810), Paris, Bibliothèque nationale de France, 2004.
- Mounier P., Notice sur les Cent rondeaulx et cinq avec, Base en ligne « Éditions Lyonnaises de Romans du XVIe siècle (1501-1600) ». URL : http://www.rhr16.fr/base-elr/ouvrage/132/Cent-cinq+rondeaux.
- Picot, É, Catalogue Rothschild, IV, 2963, reproduit dans la Notice BNF - Archives et manuscrits Rothschild 2963 (802a). URL : http://archivesetmanuscrits.bnf.fr/ark:/12148/cc374109.


Projets numériques et sites de référence

Revenir au sommaire

- Artamène ou le Grand Cyrus (dir. C. Bourqui) : http://www.artamene.org
- BVH – Bibliothèques Virtuelles Humanistes - http://www.bvh.univ-tours.fr et notamment la base textuelle Epistémon (http://www.bvh.univ-tours.fr/Epistemon/index.asp).
- CAHIER – Corpus d’auteurs pour les Humanités. Informatisation, édition recherche : http://cahier.hypotheses.org/
- Candide : édition de livre augmentée, feuilletage : https://candide.bnf.fr
- CEPM – Corpus Électroniques de la Première Modernité : http://www.cepm.paris-sorbonne.fr
Perspective centrée sur un auteur (Molière  21, dir. G. Forestier, C. Bourqui) : http://www.moliere.paris-sorbonne.fr), une œuvre (le Règne d’Astrée, dir. D. Denis : http://www.astree.paris-sorbonne.fr), un type de textes (Idées du Théâtre, dir. M. Vuillermoz : http://www.idt.paris-sorbonne.fr).
- Classiques Garnier numérique : https://www.classiques-garnier.com/numerique
Grand corpus des littératures française et francophone, du Moyen Âge au 20e siècle : https://www.classiques-garnier.com/numerique
Corpus Montaigne : http://www.classiques-garnier.com./numerique/index.php?option=com_content&view=article&id=46%3Auvres-de-montaigne&catid=38%3Acatalogue-bases-litfra&Itemid=30
- CRHT – Bibliothèque dramatique du Centre de Recherche sur l’histoire du théâtre : http://www.crht.org 
- e-Man – Plateforme d'édition de manuscrits et de fonds d'archives modernes (ITEM) : www.eman-archives.org. La plateforme comprend notamment le site Thresors de la Renaissance, en cours d’élaboration. Pour une présentation du projet, voir sur le site de CAHIER : https://cahier.hypotheses.org/thresors-de-la-renaissance
- E-PIGRAMME Édition numérique et valorisation de la Collection des Inscriptions grecques du Louvre : http://www.hisoma.mom.fr/mb/IG_LOUVRE/E-PIGRAMME-FR.html
- Musée national de la Renaissance : onglet des visites virtuelles et expositions des plus belles pièces : http://musee-renaissance.fr/collection/30-oeuvres-majeures
- OBVIL – Observatoire de la vie littéraire : http://www.sorbonne-universites.fr/actions/recherche/labex-de-sorbonne-universites/focus-sur-les-labex/obvil-observatoire-de-la-vie-litteraire.html  et notamment les projets « Facéties » : http://obvil.paris-sorbonne.fr/projets/faceties et « Fabula numerica » : http://obvil.paris-sorbonne.fr/projets/fabula-numerica
- PHILIDOR – Portail de ressources numériques de l'Atelier d'études sur la musique française des XVIIeet XVIIIesiècles du CMBV : http://philidor.cmbv.fr et notamment LADDA – Édition moderne des « Livres d’airs de différents auteurs » : http://philidor.cmbv.fr/Publications/Partitions-en-ligne/Edition-moderne-des-Livres-d-airs-de-differents-auteurs-LADDA
- Philologie à venir Textes (anciens) et humanités numériques, carnet de recherche : http://philologia.hypotheses.org/tag/edition-numerique
- TELMA – Traitement électronique de manuscrits et des archives (IRHT) : http://www.cn-telma.fr
- THEAVILLE – Base de données Théâtre & Vaudevilles (dir. F. Rubellin) : http://www.theaville.org

Page établie par Miriam Speyer, pour l'équipe Joyeuses Inventions

Comment citer cette page

Équipe Joyeuses Inventions, "Bibliographie générale du projet Joyeuses Inventions"
Site "Joyeuses Inventions"
Consulté le 19/07/2024 sur la plateforme EMAN
https://eman-archives.org/joyeuses-inventions/bibliographie-generale
Page créée par Équipe Joyeuses Inventions le 26/03/2018
Page modifiée par Anne Réach-Ngô le 22/11/2022