CORREZ

CORREZ - Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola


Lettre de La Union Communiste-Anarchiste de la Région du Sud à Émile Zola du 9 mars 1898Correspondance
Auteur(s) : La Union Communiste-Anarchiste de la Région du Sud
Collection : Portugal (Lettres en français à Émile Zola) - Voir les autres notices de cette collection

Transcription

Texte de la lettreGlorieux Zola.
Dans cet étrange moment historique où le mensonge « Religion » et l’absurdité «Patriotisme» se donnent les mains, pleines de rancune, contre la voix de la Conscience et de l’auctorité de l’opinion independante, nous voyons en Vous le plus grandiose representant de la dignité humaine, le plus intrepide defenseur de la Raison outragée.
Des lors nous applaudissons votre attitude, aussi belle que courageuse, puisque’elle synthetize une veritable these sociologique.
Que l’accusé soit ou non criminel, qu’importe ? Vous défendez les droits de l’homme, vous disputez l’Avenir aux griffes du Préterit, et vous soutenez duel suprème avec la fantome du Moyen-Age, que prétend décocher les foudres de la haine cléricale, et la pomme empoisonnée de la division de races, sur l’évangile sacré du Progrès.
On vous injurie… on vous insulte… Eh bien ! l’imbécilité est irresponsable dans ses élans de psycopathe. Est-ce que les idiots vous comprennent guere ? Ont-ils, au moins, l’intuition de la portée philosophique et sociale de Germinal, de Rome, et de Lourdes ?
Au dessus des déraisonnements d’un état social appuyé sur le droit de la force, il y a la force éclatante du Droit, et celle-ci vous la possedez dans la plénitude de l’équité, de l’honneur, du talent.
Dorénavant vous n’êtes pas, tout bonnement, un citoyen français… Vous serez le Citoyen du Monde, compatriote de tous les desherités, qui souffrent faim et soif de Justice, et qui soutiennent combat permanent pour la conquête de soi-même, bornée tout simplement par la liberté d’autrui.
Prisonnier sublime ! Vous voila franchissant le Capitole de l’Histoire ; et le lendemain de la Revolution, inévitable dans une époque plus au moins réduite, le Futur accomplira un devoir de gratitude en vous couronnant de beneditions et vous proclamant un des plus nobles et héroiques missionaires des droits de l’homme parmi la famille humaine.
Salut ! glorieux artiste ! Les exploités du Portugal, revoltés dans ce milieu qui écrase les faibles sont spirituellement avec vous, et protestent contre l’attitude misérable de la presse bourgeoise-clericale, qui s’avilit dans le commerce de la Conscience, et dans le déplorable commérage des calomnies.
Oui ! Nous autres, victimes du bourreau Capital, nous saluons en vous le prodigieux géant de la littérature realiste, l’indomptable révindicateur de l’incorruptibilité de la Loi, et le triomphant démolisseur de la Corruption orthodoxe.
Lisbonne le 9 Mars 1898
La Union Communiste-Anarchiste de la Région du Sud.
Portugal
Escolas Geraes. 32. 1º
Lisbonne

Relations


Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.

Réseaux sociaux

Citer cette page

La Union Communiste-Anarchiste de la Région du Sud, Lettre de La Union Communiste-Anarchiste de la Région du Sud à Émile Zola du 9 mars 1898.
Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola.
.
Consulté le 22/10/2021 sur la plate-forme EMAN :
https://eman-archives.org/CorrespondanceZola/items/show/6454
Notice créée par Richard Walter Notice créée le 15/10/2018 Dernière modification le 21/08/2020