CORREZ

CORREZ - Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola


Lettre d'une Alsacienne à Émile Zola datée du 15 juin 1899

Auteur(s) : Une Alsacienne

Transcription

Texte de la lettreBuffalo le 15
Juin 1899
Monsieur et Les amis
M Émile Zola
Je me permette (sic) à  v. adresses(sic) ces quelques Lignes à v. faire savoir l’opinion des Alsaciens en Amérique. N. étions tant en mauvaise gêne a voir les boulversement (sic) dans notre belle-France ; n. étions assez gueule1 abbatue (sic) à voir l’année passés (sic) dont n. Monsieur et M E. Zola que v. avez formellement aprouvés (sic) le définitive mérites (sic), on a la bas épaules (sic) ; pour notre pauvre innocente ami Monsieur Alfred Dreiffuss ils nont pas pas voulut le croire n. Voyons pour les nouvelles pour les papiers de London (sic).
Les Alsaciens étaient beaucoup loyaux car la plupart son échapés (sic) pour ne pas être à [mot illisible] au Prussiens. Chez les français ils ne sont pas été les bienvenus les Alsaciens n’étions partout épaulés chez les Amériquains ils se méfient tout le temps des Français car nous causerons une pénible impressions même dans les heurts en se moquant des Français.... qui sont des bandits (sic). Le brigands des voleurs ces maudits qui ont fais autant les désagréments dans notre belle France à sais êtes en Russie au chez les Ponalaise _ Hungrane _ Vienne on entents tous le temps des pareilles tumultes (sic)… Est-ce que c’est la religion ou la loi qui fais rengner la justice. (sic) quand on est juste loyale héros on est religieuse qu’elle sorte te religions ces brigands ces voleurs croient allez dans les prisons, dans les galères, Combien de meurtres avez vous à gagnés de juives et Israëlites ?
Ce voleur ce brigand Esterrhaises2 (sic) qui était encore au Havre l'année passés dont v. avez prouvez que c'est lui qui a écrits ces fausses bordereaux. Ce cochon Lawl-Henn, ce maître de chiens Pati du Clam3, ce mauvaise soufle Mercié4 [deux mots illlisibles] ces confrères devraient tous êter enfermés dans l'île du diables, que ce pauvre âme qui était si malheureusement emprisonnés volées de sa familles.(sic) les Amériquains disent qu’ils sont des chalaux, qu'ils était d'un [trois mots illisibles] . le bon Dieu les puniras la France n’aura jamais eu du bonheur, ce Ministre de la guerre était le même ministre comme à la guerre 1870. [mot illisible] et le Bassaine5 tellment la France a toujours eu Etat-Major.
Tout le monde a eu le pitié pour ce pauvre innocentes je v. envoies une preuve.
____________________________
Vif pour Mons. Ballot-Beaupré
Vif pour M. Émile Zola
v. pour M. Honataux6
v. pour M. Duputy7.

ajouté en haut du dernier feuillet :
Voilà une franche opinion d’une Alsacienne voilà 20 ans que j’ai quittés mon pays natal j’avais 21 ans à la guerre 1870 pour ne pas être Prussienne.

Relations


Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.

Notice créée par Richard Walter Notice créée le 06/11/2018 Dernière modification le 21/08/2020