CORREZ

CORREZ - Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola


Lettre de C de Maupassant à Émile Zola datée du 24 mai 1898
Auteur(s) : de Maupassant, C.
Collection : USA (Lettres en français à Émile Zola) - Voir les autres notices de cette collection

Transcription

Texte de la lettreOtter Lake Michigan
May 24 1898
Monsieur,
Pardonnez-moi de prendre encore une fois la liberté d'attirer votre attention sur l'opinion des libéraux de ce pays en ce qui concerne l'affaire Dreyfus et la part que vous y avez prise. J'espère que vous et vos amis êtes enfin arrivés à la conclusion qu'un gouvernement républicain n'a d'autre objet en vue que de perpétuer son existence et d'affermir son pouvoir ; de là son alliance avec l'armée et son abjecte soumission envers celle-ci. La glorification de l'armée qui n'est autre chose que la personnification de la force brutale est tout simplement écœurante et les honteuses manœuvres pratiquées par l'état major pour couvrir les crimes d'un Esterhazy sont bien l’œuvre d'une bande de mercenaires tout prêtes à se jeter dans un autre coup d'état si l'occasion se présente ; l'histoire de tous les peuples peut se résumer dans ce fait : le triomphe de la force brutale et de l'intérêt personnel sur les droits de l'humanité. L'explication du prince Henri d'Orléans au sujet de sa pitoyable démonstration envers Esterhazy est tout simplement ridicule. Que signifie cette injure lancée aux internationaux, aux  « sans patrie » comme il les appelle ? Les Français sont-ils tombés si bas qu'ils ne connaissent plus que le clocher de leur village ? « Le monde est mon pays » a dit un des fondateurs de la république des États-Unis ; et qui donc s'aviserait de qualifier Paine de Vagabondage vu l'immoralité ?1Les quelques clippings que je vous envoie vous prouveront que les Américains croient aux droits inaliénables de tous les habitants de notre petite planète.
J'espère que vos amis d'Amérique (si vous en avez) vous tiennent au courant de l'opinion publique au sujet de l'affaire Dreyfus et la part que vous y avez prise ; j'espère aussi que vous me pardonnerez de vous envoyer quelques échantillons de ce qu'ils pensent et écrivent à votre sujet.
Inutile de vous dire avec quelle impatience et quelle sympathie j'attendrai la fin du « drame poignant » où vous jouez un rôle qui vous fait tant d'honneur.
Bien respectueusement et bien sympathiquement à vous,
C. de Maupassant

Relations


Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.

Réseaux sociaux

Citer cette page

de Maupassant, C., Lettre de C de Maupassant à Émile Zola datée du 24 mai 1898.
Édition des lettres internationales adressées à Émile Zola.
Éditeur : Projet EMAN, Centre d’Étude sur Zola et le naturalisme & Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS-ENS.
Consulté le 07/12/2021 sur la plate-forme EMAN :
https://eman-archives.org/CorrespondanceZola/items/show/6497
Notice créée par Richard Walter Notice créée le 06/11/2018 Dernière modification le 21/08/2020