La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


Édition de correspondance et enjeux biographiques

1. Le cadre méthodologique de mon entreprise éditoriale

Tout est parti d’un corpus ou plutôt d’un fonds. Un fonds familial inconfortable pour l’historien des sciences et l’historien en général dans l’objectif d’une édition des œuvres complètes ou dans celui d’une mise en récit biographique.

Éditer une correspondance c’est développer des stratégies de compréhension du discours qui puissent être communicables en constituant et définissant un corpus et en déterminant les enjeux de son édition.

Les enjeux historiographiques se manifestent en positionnant l’entreprise éditoriale dans l’histoire de l’exploitation et la diffusion de la correspondance.

Déterminer les enjeux éditoriaux permet de formuler des préoccupations et des questionnements scientifiques précis et des stratégies d’annotation qui eux–même à leur tour déterminent de nouveaux corpus à exploiter

2. Éditer un corpus et rendre compte de son histoire : Déterminer les enjeux biographiques, historiques et historiographiques d’une entreprise éditoriale

Éditer la correspondance du géomètre Gaspard Monge (1746-1818), un des membres fondateurs de l’école polytechnique et savant engagé dans la Révolution c’est d’abord déterminer les enjeux biographiques, historiques et historiographiques d’une entreprise éditoriale.

Les pièces de la correspondance de Monge sont connues, pour certaines, déjà exploitée depuis le début du XXe siècle dans des entreprises biographiques, mais elles sont encore inédites en 2016. Je voudrais  souligner l’enjeu d’une étude problématisée, conjointe et croisée des correspondances scientifiques, institutionnelles et familiales  du géomètre.

C’est pour les besoins de sa thèse soutenue en 1951 que René Taton découvre la correspondance du géomètre Gaspard Monge et s’étonne du nombre d’archives non scientifiques contenues dans le fonds familial. Même si les descendants du géomètre et l’historien Aubry qui préparait alors sa biographie, ne lui permettent pas d’exploiter ces pièces, il fait part dès l’introduction de sa thèse des difficultés qu’elles posent à l’historien des sciences, dans la perspective d’une édition des œuvres complètes.[1] En 1990, Taton a rassemblé et a transcrit la correspondance familiale et institutionnelle de Monge écrite de 1795 à 1799, mais il restait encore à réaliser une annotation qui corresponde aux enjeux historiques de son édition et de son étude.

Ma recherche doctorale a été déterminée par deux objectifs : l’un éditorial, l’autre historique.[2] La coordination des démarches éditoriale et historique a été effectuée au cours de la mise en problème du corpus de correspondance pour la réalisation de l’annotation. Si la perspective historique a été choisie au départ pour soutenir ma démarche éditoriale, elle s’est développée par la suite d’une manière autonome en permettant de déterminer des axes de recherche transversaux qui conduisirent à considérer tout à la fois son œuvre scientifique et son action publique en requérant l’exploitation conjointe des archives publiques et privées, scientifiques et non scientifiques.

 


Notes

[1] TATON R. (1951), L’œuvre scientifique de Gaspard Monge, P.U.F., Paris, p. 6.

[2] Ma thèse intitulée « Édition de la correspondance de Gaspard Monge (1795-1799) : Ce qu’elle révèle de l’engagement public d’un géomètre au cours de la Révolution française », est constituée d’un premier volume consacré à l’étude de la pratique scientifique de Monge et d’un deuxième constitué de l’édition du corpus de correspondance. J’y fais référence en utilisant DUPOND M. (2014), Vol. I et DUPOND M. (2014), Vol. II.

Éléments Présentés au Séminaire du Centre d’étude des correspondances et des journaux intimes (Université de Brest/Mai 2017)


Navigation

L’édition de la correspondance de Gaspard Monge en quelques dates - Gaspard Monge (1746-1818) en quelques dates : La mélancolie de Monge

Édition de correspondance et enjeux biographiques :
Les motifs de l'action publique des savants - Interroger ensemble l’engagement révolutionnaire et la pratique scientifique du géomètre - L’idée de progrès : coordination de la pratique scientifique et de l’action publique - L'idée de progrès : un instrument de réforme de la pratique scientifique - L’idée de progrès : ses postures scientifiques et ses deux procédures - Les différentes réceptions de l’application cartésienne, les différences entre les œuvres des mathématiciens - L’idée de progrès : outil de réforme des rapports entre domaines mathématiques, entre mathématiques et techniques

Le corpus Taton 1795-1799 : l'engagement public et révolutionnaire - Panorama chronologique des ouvrages historiques consacrés au géomètre

Des principes d'édition aux principes d'éditorialisation :
Transcription en milieu numérique : zéro, une ou plusieurs transcriptions ? - Principes de transcription - Principes d'annotation appliqués pour l'édition papier - Principes d'annotation

Bibliographie - Inventaires de fonds d'archives

Mots-clés - Actualités du projet - Accès à la correspondance