La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


CARNOT, Lazare

Collection : Notices des personnes et œuvres citées dans les lettres - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Auteur(s) de la transcription : Dupond, Marie
Analyse :

Ancien élève de Monge à l’école du Génie de Mézières, il mène sa carrière en alternant les charges militaires et les fonctions politiques. En 1789, il rencontre J.A. Léonard du Pont de Lierdt et ses trois filles. L’aînée Marie-Jacqueline Sophie (1764-1813) devient sa femme le 17 mai 1791. Tant au Comité de Salut public qu’au Directoire en 1796, Carnot s’occupe principalement de la guerre. Il supervise difficilement le jeune général Bonaparte qui est en charge de l’armée d’Italie. Il envoie Saliceti, mais surtout Garrau, avec qui il est très lié, pour surveiller Bonaparte. Carnot est surpris des grands succès du jeune général, succès qui annihilent les pouvoirs des deux commissaires aux armées. Pour la conclusion de la paix de Campo-Formio, en octobre 1797, Carnot n’est plus Directeur. Renversé en septembre 1797 par le coup d’état du 18 fructidor an V, Carnot est obligé de s’exiler. Après le coup d'État du 18 Brumaire, Lazare Carnot revient à Paris. Bonaparte, alors premier consul, le nomme ministre de la Guerre.

Auteur de l'analyse : Dupond, Marie

Relations entre les documents

Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.


Autres relations : Cité dans 13, 14, 16, 17, 20, 23, 25, 38, 46
Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 07/11/2016 Dernière modification le 22/10/2018