La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


72. Serment de fidélité à la République de Monge selon la loi du 24 nivôse an 5


Auteur : Monge, Gaspard
Autres notices de la collection : 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Serment de fidélité à la République de Monge selon la loi du 24 nivôse an 5, Rome le 13 mars 1797[1]
 
            Je soussigné, membre de la commission des sciences et des arts en Italie, je jure haine à la royauté et à l’anarchie ; je jure attachement et fidélité à la République et à la constitution de l’an troisième.
            À Rome le 23 ventôse de l’an 5 de la République française une et indivisible.
Monge

[1] Transcription d’Eugène Eschassériaux. La commission attendait sa réunion complète pour prêter le nouveau serment prescrit par la loi du 24 nivôse an V et qu’on devait prononcer chaque année le même jour correspondant au 21 janvier. Selon cette loi, le serment ne consacre pas seulement l’attachement à la République et à la constitution mais aussi la haine de la royauté et de l’anarchie. B.É. Vol. II, pp. 236-237. De Paris, le Paris 7 pluviôse an V [26 janvier 1797], Catherine décrit à Monge les ...

... Lire la suite
Analyse :

Copie de la transcription établie par Eugène Eschassériaux dans Notes pour servir à la vie de Monge, pp. 236-37.

Relations entre les documents


Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.

Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 12/01/2018 Dernière modification le 20/02/2020