La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


66. Monge à sa femme Catherine Huart,


Auteur : Monge, Gaspard
Collection : 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Rome, le 1l ventôse de l'an V de la République une et indivisible
 
Je profite, ma chère amie, d'une lettre que nous écrivons au ministre des relations extérieures[1] pour y insérer un petit mot pour toi. Je venais d'expédier ma dernière lorsque je reçus ici celle dont tu avais chargé Boulanger,[2] et, qui n'étant pas de vieille date, m'a fait grand plaisir. Tu m'y dépeignais la joie que la victoire de Bonaparte faisait à tous les républicains ; mais la chose aura encore été plus belle quand on aura su la reddition de Mantoue.[3]
Nous commençons ici à être fort occupés. Pour cette fois, le gouvernement va franchement, et le désir qu'il a de délivrer son pays de notre armée qui le mange le fait presser aussi fort que le général le désire. Il doit partir ce soir un convoi d'or et d'argent; tant en barres et lingots, qu'en vaisselle provenant du ménage du pape et du trésor de Lorette.[4]  Demain, nous irons voir comment nous pourrons recevoir les diamants.[5] Nous croyons que la triple couronne y passera ; mais on aura grand soin de la dépecer, dans la crainte que nous ne l'envoyons au Muséum.
Le général Victor[6] qui commande la division est ici avec 8 dragons qui lui servent d'escorte. Le général de brigade Lannes[7] y est aussi avec un assez grand nombre d'officiers et de dragons, de manière que nous sommes au moins 60 Français. Hier, mardi gras, dans notre beau palais de l'Académie de France[8], nous avons donné d'abord un concert où notre collègue Kreutzer[9], grand violon, a brillé et étonné les Romains et auquel ont assisté le neveu du pape,[10] le sénateur de Rome qui est à peu près le maire de la ville, et beaucoup d'officiers de la milice du Pape. Il y avait aussi quelques plébéiennes, dont quelques-unes fort jolies, qui ont dansé après le concert; en sorte que notre jeunesse s'est amusée. Cette manière gaie de nous montrer nous paraît faire du bien ; et comme on ne dansait nulle part dans la ville que chez nous, cela a été assez remarquable.
Berthollet et Moitte sont arrivés ici depuis quelques jours[11]; les autres sont encore retenus en route pour des missions qui se terminent bientôt.[12] Adieu, ma chère amie; je suis extrêmement pressé ; je t'embrasse bien tendrement.
 
                                                 [Monge]
 
Je reprends pour te dire que j'ai commandé les cordes de harpe pour Louise ; on me les a promises pour le 14 ventôse.[13] Si le jeune Marmont n'est pas encore parti à cette époque, il les portera au quartier général de Vérone, et il te les enverra bientôt.[14]  Ce pauvre Marmont avec ses deux camarades sont tout essoufflés et scandalisés des mœurs des femmes de ce pays-ci.

[1] Le 15 ventôse an V [5 mars 1797], deux lettres (n°67 et 68) sont adressées à Charles DELACROIX (1741-1805), ministre des Relations extérieures par les membres de la commission.

[2] BOULANGER (17 ? -? ), secrétaire de la commission qui a accompagné La Billardière chargé de conduire le convoi des objets saisis dans le Nord de l’Italie jusqu’à Paris. Voir les lettres n°14, 15, 16, 22, 28, 33, 41, 42, 48, 51, 52, 53. La lettre que reçoit Monge est écrite de Paris le 7 pluviôse [an V][26 janvier 1797] non seulement par Catherine, mais aussi par ses deux filles Émilie MONGE et Louise MONGE ainsi que par Paméla LEROY. Elles écrivent après les victoires  de Rivoli, le 25 Nivôse an V [14 janvier 1797 ], les combats d’Angiari le 26 [15] et la bataille de la Favorite le 27 Nivôse [16 janvier 1797]. Voir les lettres n°50 et 51.Émilie écrit : « Monsieur Boulanger votre secrétaire mon cher papa, est venu nous dire ce matin qu’il allait vous rejoindre et nous profitons de son occasion pour te donner de nos nouvelles étant surs que cette fois tu les recevras. Nous avons appris hier la nouvelle d’une grande victoire en Italie, il paraît qu’elle a été complète et qu’elle sera décisive, elle nous procurera peut être la paix, cet événement est attendu ici avec la plus vive impatience de la part de tout le monde, nous y sommes encore plus intéressés que les autres puisque son retour doit devancer le vôtre, et c’est ça le plus grand désir de tout ce qui t’est cher. »

[3] Catherine écrit de Paris le 7 pluviôse an V [26 janvier 1797].  « Ces grandes nouvelles ont fait ici la sensation la plus vive chez les Républicains, mais les autres les révoquent en doute, ils disent que ce sont des contes faits à plaisir qu’il n’y a pas un mot de vrai dans tout cela. Ces prodiges de valeur sont admirés par les vrais Républicains, et ils le seront par la postérité. » La reddition de Mantoue a lieu le 15 pluviôse an V [3 février 1797], la nouvelle est diffusée à Paris le 21 pluviôse an V [9 février 1797], Voir la réponse de Catherine de Paris le 28 pluviôse an V [16 février 1797] à la lettre de Monge du 9 pluviôse an V [28 janvier 1797]. Voir la lettre n°53. Sur la reddition de Mantoue, voir les lettres n°12, 18, 21, 22, 29, 30, 42, 45, 51,53, 54 et 55.

[4] Sur les saisies effectuées à Notre-Dame de Lorette voir les lettres n°55, 58, 59, 60, 61, 62.

[5] Sur la question des diamants voir les lettres n°65, 70, 71, 73, 75, 77, 79, 81 et 93.

[6] Claude-Victor Perrin VICTOR (1764-1841) qui a dirigé l’expédition de la Romagne. Voir la lettre n°53.

[7] Jean LANNES (1769-1809).

[8] Le palais Mancini. G.B. Piranesi, « Vue de la rue del Corso du Palais de l’Académie fondée par Louis XIV ». Eau forte. (XVIIIe siècle). Collection de la B.N.F.. Voir la lettre n°89.

[9] Rodolphe KREUTZER (1766-1831).

[10] Luigi BRASCHI HONESTI (1745-1816).

[11] Jean-Guillaume MOITTE (1746-1810) et Claude-Louis BERTHOLLET (1748-1822),

[12] Jacques-Pierre TINET (1753-1803) peintre est à Pérouse. Jean-Simon BERTHÉLÉMY (1743-1811) et André THOÜIN (1747-1824)  doivent le rejoindre à Pérouse avant de retourner ensemble à Rome. Voir les lettres n°63, 65, 69 et 71.

[13] Le 4 mars.

[14] Auguste-Frédéric Louis VIESSE de MARMONT (1774-1852) aide de camp du général Bonaparte. Voir les lettres n°20, 39, 70, 81 et 95.

Relations entre les documents

Collection 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI

        Ce document a pour thème CSA- Italie (Membres) comme :
        121-2134_IMG.JPG 63. Monge à sa belle-sœur Françoise Huart
        121-2140_IMG.JPG 65. Monge à sa femme Catherine Huart
       
69. Monge, Berthollet et Moitte pour les commissaires du Directoire exécutif au général Berthier
       
71. Monge pour les commissaires du Directoire exécutif au général Berthier
        Ce document a pour thème CSA- Italie (Saisies) comme :
       
55. Monge à sa femme Catherine Huart
       
58. Monge à sa femme Catherine Huart
        Ce document a pour thème Campagne militaire (Italie) comme :
        120-2074_IMG.JPG 12. Monge à sa femme Catherine Huart
       
18. Monge à sa femme Catherine Huart
        120-2082_IMG.JPG 21. Monge à sa femme Catherine Huart
       
22. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
29. Monge à sa femme Catherine Huart
        120-2092_IMG.JPG 30. Monge à sa femme Catherine Huart
        121-2108_IMG.JPG 42. Monge à sa femme Catherine Huart
        121-2111_IMG.JPG 45. Monge à sa femme Catherine Huart
        121-2122_IMG.JPG 51. Monge à sa femme Catherine Huart
        53_280197_4_IMG.JPG 53. Monge à sa femme Catherine Huart
        121-2128_IMG.JPG 54. Monge à Catherine Huart
       
55. Monge à sa femme Catherine Huart
       
60. Monge et Tinet au Directoire
       
61. Monge et Tinet au ministre des relations extérieures

Collection 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI

        121-2145_IMG.JPG70. Monge à Catherine Huart (1748-1847), sa femme
        a pour thème CSA- Italie (Membres) comme ce document
        121-2132_IMG.JPG59. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Italie (Saisies) comme ce document
       
62. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
        a pour thème CSA- Italie (Saisies) comme ce document

Notice créée par Richard Walter Notice créée le 12/01/2018 Dernière modification le 11/05/2019