La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


57. Monge à Bonaparte


Auteur : Monge, Gaspard
Collection : 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Ancône, le 22 pluviôse de l'an V de la République française une et indivisible
 
Citoyen général,[1]
 
Suivant les ordres que vous me donnâtes à Pesaro,[2] je me suis rendu le 20[3] à Saint-Marin qui est à la distance de 35 milles et où je ne pus arriver qu'après la fermeture des portes.[4] Dans le moment, j'écrivis une lettre à chacun des deux capitaines dépositaires du pouvoir exécutif de cette république.[5] L'un est citadin et demeure dans la ville ; l'autre est toujours un contandin[6] et celui-ci demeurait à la distance de 5 milles. L'objet de ces lettres était de les prévenir du sujet de ma mission, et de les prier d'assembler le Conseil de la République pour le lendemain, à 7 heures du matin si cela était possible. Le capitaine de l'intérieur députa sur le champ vers moi deux citoyens pour m'assurer que les deux chefs de la République seraient prêts à me recevoir le lendemain et en même temps pour me prouver l'impossibilité de convoquer aussi
... Lire la suite

Relations entre les documents

Ce document n'a pas de relation indiquée avec un autre document du projet.


Etat génétique : Brouillon de la lettre de Monge pour le compte-rendu de sa mission diplomatique.
Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 12/01/2018 Dernière modification le 20/02/2020