La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


Afficher la visualisation des relations de la notice

145. Monge au ministre de l'Intérieur


Auteur : Monge, Gaspard
Collection : 1797-1798 : Bref intermède à la direction de l'École Polytechnique Brumaire an VI – pluviôse an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :

Paris, le 14 pluviôse de l'an VI de la République française

Le chef de l'École polytechnique au ministre de l'Intérieur

Citoyen ministre,[1]

D'après les ordres que j'ai reçus hier du Directoire, je suis forcé de quitter pour un temps la place de chef de l'École polytechnique, pour me rendre à Rome, comme directeur de la Commission qu'il y envoie.[2]

Dans des circonstances, citoyen ministre, où l'École va peut-être recevoir une organisation nouvelle, dans un temps où elle sera peut-être exposée à un changement de local, il est impossible que la place de chef ne soit pas promptement remplie par intérim. Permettez-moi de vous présenter pour cet objet le citoyen Guyton. Étant membre du conseil et instituteur de cette école depuis sa création, il en connaît parfaitement le régime ; il jouit de la plus grande considération, et par ses talents et par son attachement à la République, et je suis persuadé que le Directoire ne pourra qu'applaudir à ce choix.[3]

Paris, le 14 pluviôse de l'an VI de la République française

Le chef de l'École polytechnique au ministre de l'Intérieur

Citoyen ministre,[1]

D'après les ordres que j'ai reçus hier du Directoire, je suis forcé de quitter pour un temps la place de chef de l'École polytechnique, pour me rendre à Rome, comme directeur de la Commission qu'il y envoie.[2]

Dans des circonstances, citoyen ministre, où l'École va peut-être recevoir une organisation nouvelle, dans un temps où elle sera peut-être exposée à un changement de local, il est impossible que la place de chef ne soit pas promptement remplie par intérim. Permettez-moi de vous présenter pour cet objet le citoyen Guyton. Étant membre du conseil et instituteur de cette école depuis sa création, il en connaît parfaitement le régime ; il jouit de la plus grande considération, et par ses talents et par son attachement à la République, et je suis persuadé que le Directoire ne pourra qu'applaudir à ce choix.[3]

Il est aussi nécessaire, citoyen ministre, pour que le service de l'instruction de l'École n'éprouve aucune suspension, que vous y attachiez en qualité d'instituteurs de géométrie descriptive, le citoyen Sganzin, ingénieur des ponts et chaussées attaché au dépôt,[4] et le citoyen Gay-Vernon, officier retiré du corps du génie[5]  et frère du représentant du peuple de ce nom.[6] Les talents de ces deux citoyens sont indispensables à l'école pour que le but de son institution soit rempli, et leur nomination est urgente.[7] Leur zèle pour le maintien de notre gouvernement les rend dignes de la confiance du Directoire.

En partant, citoyen ministre, je recommande à votre sollicitude un établissement qui a le plus grand besoin de votre attention particulière et qui contribuera à la gloire de la République, en lui procurant pour ses différents services des sujets distingués par leurs talents et utiles par leurs lumières.

Salut et respect.

                                                 Monge

 

P.S. Comme les fonctions que je vais quitter ne sont pas de nature à recevoir aucune interruption, je vous préviens, citoyen ministre, que je viens d'inviter le citoyen Guyton à s'en charger jusqu'à ce qu'il ait reçu de vous de nouveaux ordres.

 

[1] François Sébastien LETOURNEUX (1752-1814) il remplace Nicolas FRANÇOIS DE NEUFCHÂTEAU (1750-1828) de septembre 1797 à mai 1798.

[2] L’assassinat du général Duphot lors des émeutes à Rome de décembre 1797, conduit le Directoire à  ordonner au général Berthier de se diriger sur Rome avec ses troupes dès la fin janvier 1798 et de modifier totalement sa politique envers le gouvernement papal. Par un arrêté du Directoire du 12 pluviôse an VI, [31 janvier 1798], Florens, Daunou et Monge sont nommés commissaires de la République à Rome. Archives Nationales, A.F. III 498, Dossier 3135. 12 pluviôse. Ils sont chargés notamment d’enquêter sur la mort du général Duphot et d’établir les institutions de la République romaine. Sur les instructions données aux commissaires du Directoire voir les lettres n°150, 152, 157 163.

[3] Louis-Bernard GUYTON DE MORVEAU (1737-1816). Professeur de Chimie.  Lors de la première absence de Monge il a aidé Prieur à défendre l’École et à en assurer la direction avec Deshautchamps. Il est

[4] Joseph-Mathieu SGANZIN (1750-1837).

[5] Simon-François GAY de VERNON (1760-1822).

[6] Léonard Honoré GAY de VERNON (1748)1822), membre du Conseil des Cinq-Cents.

[7] Catherine écrit à Monge de Paris, le 25 pluviôse an VI [13 février 1798] : « Il n’y a rien de nouveau à l’École, les Anciens n’ont pas encore fait le rapport. On croit qu’il sera favorable. Plusieurs membres se proposent de parler favorablement pour qu’on ne la déplace pas, [Lermina] a écrit au Directoire pour faire part que Gui[ton] était directeur par intérim, on [n’] a point eu de réponse. » C’est au cours de la séance du 7 ventôse an VI [25 février 1798] que Guyton de Morveau, Sganzin et Gay Vernon sont officiellement nommés. Catherine en fait part à Monge le 4 ventôse an VI [4 mars 1798]. « […] le Directoire a nommé Sganzin et Gay Vernon pour être professeurs à l’École et a permis que Guyton soit directeur par intérim ».


Retour à la version réduite

Relations entre les documents

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

        Ce document relation :
       
150. Monge à sa femme Catherine Huart
       
157. Monge à Bonaparte
       
163. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

       
152. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
154. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
160. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
161. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
167. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
168. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
169. Monge à Guyton de Morveau
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
175. Monge à Guyton de Morveau
        a pour thème École polytechnique comme ce document

Collection 1798-1799 : Le voyage de Civitavecchia à Malte. l'expédition d'Égypte et le retour en France. Prairial an VI – nivôse an VIII

       
196. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
203. Monge à sa fille Émilie Monge
        a pour thème École polytechnique comme ce document

Autres relations : Sur les instructions données aux commissaires du Directoire voir les lettres n°150, 152, 157 163.
Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 12/01/2018 Dernière modification le 20/02/2020