La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


Afficher la visualisation des relations de la notice

168. Monge à sa femme Catherine Huart


Auteur : Monge, Gaspard
Collection : 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Rome, le 5 floréal an 6e de la République française
 
Je ne prévois pas, ma chère amie, qu'il parte de sitôt un courrier extraordinaire pour Paris, et je vais te donner de mes nouvelles par la poste ordinaire qui mettra deux fois plus de temps à te les porter.
Depuis cinq jours les élections des membres des conseils législatifs doivent être terminées et nous serons encore une dizaine de jours au moins sans connaître les résultats.[1] J'avais renoncé de bien bon cœur et pour toujours à toutes les fonctions publiques, non par indifférence pour le bien de notre pays, mais parce que les amis de la République me paraissent ne devoir plus avoir d'inquiétudes, et parce que les jeunes gens ayant plus de vigueur pour la bien servir, il faut leur laisser la place et les regarder faire à leur tour. Mais je désirerais bien aujourd'hui être appelé à la législature, et dans ce vœu je considère pour beaucoup ma satisfaction particulière. Ce serait le moyen de me rappeler décemment auprès de toi, et de me tirer honnêtement de ce pays-ci où je m'ennuie.[2] Non que j'y aie aucun désagrément, non qu'il y ait rien à craindre ; mais parce que j'ai  impossible de prévoir quand je pourrai retourner à l'Ecole.[3] Au reste dans quelques jours nous en saurons davantage ; mais j'ai tort de fonder sur cette élection quelques espérances. Il y a tant de talents à Paris qu'on n'aura pas été pensé à moi, indigne et absent.
Le citoyen Garat qui est en route pour l'ambassade de Naples est ici dans ce moment[4] ; il dîne aujourd'hui chez nous avec le général Desaix[5], et il partira incessamment pour sa destination ; il n'attend que l'arrivée du citoyen Lachaise, son secrétaire de légation.[6]
Le citoyen Faipoult est toujours membre de notre Commission. Il nous est bien utile, et à moi particulièrement pour son ancienne amitié qui m'est bien précieuse.[7] Il a encore reçu une lettre aujourd'hui de sa citoyenne[8] ; ainsi que Florens[9] de la sienne ; mais ils ont l'un et l'autre une femme courageuse, et la mienne ne l'est plus. Ne prends cependant ce petit reproche que comme une plaisanterie ; je serais fâché qu'il eût quelque chose de désagréable pour toi.[10]
Dans le moment des élections, tu aurais dû m'écrire trois fois par décade. Tu sais quel intérêt nous mettons tous à connaître la situation de notre pays, et nous n'avons du moins moi que les lettres particulières qui nous l'apprennent. Je ne lis pas de papiers publics[11] ; je ne vois plus les rapports intéressants d'Eschassériaux[12] ; je suis un pauvre exilé et je trouve mon exil amer. Oh, si je recevais l'ordre de retourner à Paris, comme j'irais vite. Je voyagerais jour et nuit ; je ne prendrais pas le temps de manger en route et j'arriverais auprès de toi.
Adieu, ma chère amie, mille compliments bien tendres à tous nos bons amis, et compte sur tout l'attachement de
Monge

[1] Monge est préoccupé par le résultats des élections du 20 au 29 germinal an VI [9 au 18 avril 1798] pour le renouvellement du tiers du corps législatif (notamment après l’expérience des élections d’avril 1797 voir les lettres n°89, 90, 116, 118, 119), voir les lettres n°156, 160, 163, 164, 167, 176 et 177.

[2] Monge exprime à plusieurs reprises son ennui dans l’accomplissement de sa mission administrative et politique confiée par le Directoire. Voir les lettres n°151, 160, 163, 171 et 182. Catherine comme Monge fonde beaucoup d’espoir sur une élection au corps législatif pour permettre à son mari de rentrer à Paris (voir les lettres n°171 et 177).

[3] Monge souhaite poursuivre sa tâche à la direction de l’École polytechnique (voir les lettres  n°127, 145 et 146) et la protéger des attaques (voir les lettres n°17, 43, 77 et 95). Comme dans sa précédente mission (voir les lettres n°15, 17, 84, 87, 85, 103, 127), Monge ne cesse d’exprimer sa préoccupation au sujet de l’École. Voir les lettres n°146, 151, 153, 156, 170 et 185.

[4] Dominique-Joseph GARAT (1749-1833) est envoyé comme ambassadeur à Naples en avril 1798.

[5] Louis-Charles-Antoine DESAIX (1768-1800) voir les lettres n°161 et 163.

[6] ? LACHAISE (17 ? - ? )

[7] Guillaume-Charles FAIPOULT DE MAISONCELLES (1752-1817) Monge a été son professeur et a étroitement collaboré avec lui en Italie. Les familles semblent entretenir de bonnes relations. Paméla et Louise sont amies avec sa fille adoptive Julie. Voir les lettres n°3, 42 et 164.

[8] Anne-Germaine DUCHÉ (1762-1815)

[9] Joseph Antoine FLORENS (1762-1842).

[10] Monge se montre attentif et prend garde de ne pas contrarier inutilement sa femme. Lors de cette mission il est beaucoup plus inquiet pour sa femme. Voir les lettres n°151, 153, 163, 167, 173, 176, 181 et 182.

[11] Monge est préoccupé par le résultats des élections du 20 au 29 germinal an VI [9 au 18 avril 1798] pour le renouvellement du tiers du corps législatif (notamment après l’expérience des élections d’avril 1797 voir les lettres n°89, 90, 116, 118 et 119 et les lettres n°156, 160, 163, 164, 167, 176 et 177.  Le discours privé supplée le discours public des journaux, il faut prendre les informations auprès de personnes de confiance. Monge reçoit la même demande de la part de sa famille et de ses amis. Voir les lettre n°160 et 164. 

[12] Dès son élection à la Convention en 1792 Joseph ESCHASSÉRIAUX (1753-1824) produit de nombreux rapports sur les subsistances, l’administration, la politique intérieure, la réunion de la Belgique à la France, la police et l’agriculture qui sont publiés dans Le Moniteur. Lors du renouvellement de son mandat législatif en avril 1797 il continue à présenter de nombreux rapports, projets de décrets sur les affaires coloniales. 51 de ses rapports, projets de décrets, discours, motions ou opinions, ont été imprimés par ordre de la Convention et du Conseil des Cinq-Cents, et de nombreuses publications notamment De la diplomatie, des droits des peuples, des principes qui doivent diriger un people républicain dans ses relations étrangères (an III). Voir la lettre n°177. 

Auteur(s) de la transcription : Dupond, Marie
Auteur de l'analyse : Dupond, Marie

Relations entre les documents

Collection 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI

        Ce document a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme :
        117-1760_IMG.JPG 116. Monge à sa femme Catherine Huart
        117-1764_IMG.JPG 118. Monge à sa femme Catherine Huart
       
119. Monge à sa femme Catherine Huart
        121-2156_IMG.JPG 89. Monge à sa femme Catherine Huart
       
90. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
        Ce document a pour thème École polytechnique comme :
        117-1772_IMG.JPG 127. Monge à sa femme Catherine Huart
       
17. Monge à Prieur
       
43. Monge au directeur de l’École polytechnique
       
77. Monge au Conseil de l'École polytechnique
        121-2162_IMG.JPG 95. Monge à sa femme Catherine Huart

Collection 1797-1798 : Bref intermède à la direction de l'École Polytechnique Brumaire an VI – pluviôse an VI

        Ce document a pour thème École polytechnique comme :
       
145. Monge au ministre de l'Intérieur
       
146. Monge au Conseil de l'École polytechnique

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

        Ce document a pour thème Couple Monge comme :
       
151. Monge à sa femme Catherine Huart
       
153. Monge à Bonaparte
       
163. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
167. Monge à sa femme Catherine Huart
       
173. Monge à sa fille Émilie Monge
       
176. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
181. Monge à sa femme Catherine Huart
       
182. Monge à sa femme Catherine Huart
        Ce document a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme :
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
       
163. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
176. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
177. Monge à sa femme Catherine Huart
        Ce document a pour thème École polytechnique comme :
       
151. Monge à sa femme Catherine Huart
       
170. Monge à Hachette
       
185. Monge à Guyton de Morveau

Collection 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI

        120-2092_IMG.JPG30. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme ce document

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

       
152. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Couple Monge comme ce document
       
160. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme ce document
       
161. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme ce document
       
164. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme ce document
       
167. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Esprit public (Opinion publique) comme ce document
       
153. Monge à Bonaparte
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
167. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
169. Monge à Guyton de Morveau
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
175. Monge à Guyton de Morveau
        a pour thème École polytechnique comme ce document

Collection 1798-1799 : Le voyage de Civitavecchia à Malte. l'expédition d'Égypte et le retour en France. Prairial an VI – nivôse an VIII

       
198. Monge à sa fille Louise Monge
        a pour thème Couple Monge comme ce document
       
203. Monge à sa fille Émilie Monge
        a pour thème École polytechnique comme ce document

Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 08/11/2016 Dernière modification le 28/09/2019