La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)

La correspondance inédite du géomètre Gaspard Monge (1746-1818)


Afficher la visualisation des relations de la notice

154. Monge à sa femme Catherine Huart


Auteur : Monge, Gaspard
Collection : 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI  - Voir les autres notices de cette collection

Transcription & Analyse

Transcription linéaire de tout le contenu :
Rome, le 30 ventôse de l'an 6e de la Rép. française
 
C'est aujourd'hui, ma chère amie, qu'on célèbre en France la fête de la souveraineté du peuple[1] ; et c'est aujourd'hui que la République romaine a été installée. Le Sénat qui correspond à notre Conseil des Anciens a été installé ce matin à 9 heures au Capitole. Le Tribunat qui correspond à nos 500 l'a été une demi-heure après dans un palais de la ville, et le Consulat avec les ministres ont été nommés sur la place Saint-Pierre et présentés au peuple. Ils ont prêté serment en costume en présence d'une grande partie de l'armée française, sous les armes de l'armée romaine et de fédérés envoyés de tous les points de la République pour accepter et prêter fidélité à la Constitution.[2] La fête aurait été superbe si elle n'eut été contrariée par une pluie intermittente. C'est précisément le même temps que celui que nous eûmes à la Fédération de 1790[3] et les bons Romains en ont tiré un bon augure. Hélas, si ce n'était les maudites finances. Si ce n'étaient les besoins de la pauvre France qui absorbent tout, cela irait assez bien.[4]
Vraisemblablement ce sera toujours à la hâte que je serai obligé de t'écrire ; je n'ai pas le temps comme dans l'autre voyage de te consacrer des soirées, ni de t'écrire avec complaisance[5] ; mais la rapidité des courriers, et la fraîcheur des nouvelles compensera le peu de volume de la lettre.
Fais mille compliments aux deux citoyens Eschassériaux, et dis-moi quelque chose de la bonne Louise ;[6] ne m'oublie pas auprès de Fillette, de son mari,[7] de Berthollet et des amis de l'École polytechnique[8].
Je t'envoie quelques pièces relatives à la fête d'aujourd'hui ; Louise ou le citoyen Eschassériaux te les traduira. Je t'embrasse bien tendrement.

[1] « Loi qui ordonne la célébration annuelle d’une Fête de la Souveraineté du Peuple du 13 pluviôse an VI [1er février 1798] : Le conseil des Cinq cents considérant que l’établissement des fêtes nationales est un puissant moyen de réunir tous les Français dans les mêmes sentiments ; [et] qu’à l’époque prochaine où les citoyens vont exercer leur droit de souveraineté, il importe que l’amour de la patrie [et] le désir de maintenir la Constitution de l’an III pénètrent tous les cœurs et prédominent sur toutes les opinions déclare qu’il y a urgence. Le Conseil, après avoir déclaré l’urgence, prend la résolution suivante : […] Il sera célébré, le 30 ventôse de chaque année, dans toutes les communes de la République, une fête qui sera nommée la féte de la Souveraineté du peuple. »

[2] Au sujet des instructions données aux commissaires pour l’établissement de la république romaine voir les lettres n°145, 150, 152, 155, 156, 157, 160 et 163.

[3] Première célébration le 14 juillet 1790 de la prise de la bastille.

[4] La question des finances est un problème déterminant. L’expédition en Égypte coûte cher et c’est une des raisons pour laquelle les projets d’expéditions précédents ont été abandonnés. HITZEL F. (1999), « La France et la modernisation de l’empire ottoman à la fin du XVIIIe siècle », in BRET P. (dir.) (1999), pp. 9-10. Voir les lettres n°155, 156 et 157.

[5] Monge accomplit une double mission. Il est à la fois le directeur de la commission chargée de mettre en place un gouvernement républicain à Rome mais il participe aussi activement à la préparation de l’expédition d’Égypte. Il ne peut rien communiquer à sa femme de ces dernières activités et fait semblant de ne pas comprendre lorsque sa femme lui parle en premier « d’une demi confidence de Berthollet », Voir les lettres n°153, 163, 164 et 171. 

[6] René ESCHASSÉRIAUX (1754-1831) et Joseph ESCHASSÉRIAUX (1753-1824) dit l’aîné mari de la fille cadette de Monge, Louise (1779-1874).

[7] Anne Françoise HUART (1767-1852), jeune sœur de Catherine HUART et son mari Barthélémy BAUR (1752-1823).

[8] Claude-Louis BERTHOLLET (1748-1822). Catherine est en contact avec les collègues de Monge parce qu’elle a conservé le logement attribué au directeur de l’École. Elle sert alors d’intermédiaire voir les lettres n° 147, 151, 156, 160, 164, 167 et 177.

Relations entre les documents

Collection 1797-1798 : Bref intermède à la direction de l'École Polytechnique Brumaire an VI – pluviôse an VI

        Ce document a pour thème CSA- Fondation République romaine comme :
       
145. Monge au ministre de l'Intérieur

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

        Ce document a pour thème Campagne militaire (Egypte) comme :
       
155. Monge à Bonaparte
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
       
157. Monge à Bonaparte
        Ce document a pour thème CSA- Fondation République romaine comme :
       
150. Monge à sa femme Catherine Huart
       
155. Monge à Bonaparte
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
       
157. Monge à Bonaparte
       
160. Monge à sa femme Catherine Huart
       
163. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
        Ce document a pour thème Couple Monge comme :
       
153. Monge à Bonaparte
       
163. Monge à son gendre Nicolas-Joseph Marey
       
164. Monge à sa femme Catherine Huart
       
171. Monge à sa femme Catherine Huart

Collection 1796-1797 : Première mission en Italie, La commission des sciences et des arts Prairial an IV - vendémiaire an VI

        120-2052_IMG.JPG131. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Campagne militaire (Egypte) comme ce document

Collection 1798 : Seconde mission en Italie Institution de la République romaine et préparation de l’expédition d’Égypte Pluviôse – prairial an VI

       
158. Monge à Bonaparte
        a pour thème Campagne militaire (Egypte) comme ce document
       
177. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème Campagne militaire (Egypte) comme ce document
       
152. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
161. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
178. Monge au Président du Directoire
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document
       
148. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
156. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
164. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
167. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document
       
177. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème École polytechnique comme ce document

Collection 1798-1799 : Le voyage de Civitavecchia à Malte. l'expédition d'Égypte et le retour en France. Prairial an VI – nivôse an VIII

       
196. Monge à sa femme Catherine Huart
        a pour thème CSA- Fondation République romaine comme ce document

Notice créée par Marie Dupond Notice créée le 08/11/2016 Dernière modification le 13/09/2019